Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les lieux et les hommes

Baudin (Rodolphe), Nikolaï Karamzine à Strasbourg. Un écrivain-voyageur russe dans l’Alsace révolutionnaire (1789)

Presses Universitaires de Strasbourg, 321 p., ill., 2011
Claude Muller
p. 570
Référence(s) :

Baudin (Rodolphe), Nikolaï Karamzine à Strasbourg. Un écrivain-voyageur russe dans l’Alsace révolutionnaire (1789), Presses Universitaires de Strasbourg, 321 p., ill., 2011

Texte intégral

1« Le nombre d’étrangers qui étaient à Strasbourg [à la fin de l’Ancien Régime] faire leurs études était prodigieux. Les Russes surtout l’emportaient à cet égard. Il y avait de cette dernière nation à la fois sept princes Galitzin, deux comtes Stackelberg, un baron Strogonoff, un baron Asch, un comte Tolstoï, Ismaïloff, Boulauskoï, deux frères Kollowski, deux frères Voltoratzki, la famille Kroch, un prince Gagarine, un Narischkine, un Mourawief, deux frères Budberg, deux barons Ungern Steinberg, un Berg, deux frères Oubril, sans compter ceux qui étudiaient la médecine aux frais de Catherine II ». Cette remarque d’un étudiant polonais, de 1783, publiée dans l’improbable Revue Catholique d’Alsace, 1921, p. 385, nous introduit dans une curiosité alsatique, voir asiatique. Il faut savoir lire le russe, même si la plupart des élites russes parlent et écrivent en français, pour trouver des descriptions de Strasbourg dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

2Or le russe, Rodolphe Baudin le lit, le traduit et l’enseigne. Ce qui nous vaut ce petit bijou : un commentaire d’un récit d’un écrivain-voyageur, Nikolaï Karamzine (1766-1826), présent à Strasbourg en 1789, suivi en annexe de quelques autres récits d’Alexandre Stroganov, Piotr Demidov, Denis Fonvizine, Boris Vladimirovitch, Natalia Golitsyne, Pavel Stroganov (que l’on pourrait compléter par les notes de son précepteur Gilbert Romme conservées à la Zentralbibliothek de Zurich, Ms P 6441), Anna Tolstoï. Rédigé dans un style clair et concis, l’ouvrage nous donne une vision de l’étrange vu par l’étranger dans le droit fil des « Formes du voyage », textes réunis par Dominique Dinet, Jean-Noël Grandhomme et Isabelle Laboulais, parus aux mêmes PUS en 2010.

3Si, en conclusion, Rodolphe Baudin insiste sur le rôle de l’expérience strasbourgeoise dans l’évolution esthétique et idéologique de Karamzine, relevons surtout, pour notre part, l’immense apport de cet ouvrage pour une meilleure connaissance de l’Alsace au début de la Révolution.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « Baudin (Rodolphe), Nikolaï Karamzine à Strasbourg. Un écrivain-voyageur russe dans l’Alsace révolutionnaire (1789) », Revue d’Alsace, 137 | 2011, 570.

Référence électronique

Claude Muller, « Baudin (Rodolphe), Nikolaï Karamzine à Strasbourg. Un écrivain-voyageur russe dans l’Alsace révolutionnaire (1789) », Revue d’Alsace [En ligne], 137 | 2011, mis en ligne le 19 août 2011, consulté le 23 avril 2017. URL : http://alsace.revues.org/1143

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page