Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Glanes

Tambov. Le camp des Malgré Nous alsaciens et mosellans prisonniers des Russes

Ouvrage collectif, Editions La Nuée Bleue, 144 p., 2010
Gabrielle Claerr-Stamm
p. 593
Référence(s) :

Tambov. Le camp des Malgré Nous alsaciens et mosellans prisonniers des Russes, Ouvrage collectif, Editions La Nuée Bleue, 144 pages., 2010

Texte intégral

1« La faim, le froid, l’injustice. Et puis le silence… Tambov égale silence. Silence de la grande majorité de ceux qui en sont revenus, silence dans les familles, silence des historiens, silence des archives, silence des écrivains et des artistes, silence de l’opinion publique ». « Il a fallu l’opiniâtre courage de poignées d’individus – anciens prisonniers, responsables d’associations, quelques élus, des historiens et des journalistes – pour que la parole et la reconnaissance trouvent progressivement, très lentement, leur chemin. Les timides premiers retours en Russie dès 1990, sur les lieux mêmes du camp, ont conduit à des contacts avec les autorités russes. Puis a pu commencer un travail de recherche historique sur les archives de guerre soviétiques, entrouvertes après la perestroïka et désormais largement accessibles. Enfin, les échanges et pèlerinages qui se multiplient depuis quelques années permettent de dire que la parole est aujourd’hui libérée et la reconnaissance s’installe ». C’est par ces mots de Bernard Reumaux introduit le livre, premier travail de synthèse sur l’histoire du camp de Tambov qui, à partir de 1943, regroupa les prisonniers de guerre originaires d’Alsace et de Moselle, incorporés de force. L’ouvrage est édité en parallèle à l’exposition « Que s’est-il passé au camp de Tambov » qui est présentée au Mémorial Alsace-Moselle, à Schirmeck (octobre 2010 - novembre 2011).

2Les principales contributions sont signées de Jacques Fortier, à partir d’entretiens réalisés en 2010, d’Alphonse Troestler, délégué à la Mémoire régionale et qui a beaucoup œuvré pour que cet ouvrage voit le jour, d’Eugène Riedweg et d’Alfred Wahl dont on ne compte plus les publications sur le sujet. À l’aide de nombreux témoignages, ils restituent Tambov, la difficile survie au camp, les retours, la recherche des disparus. Ils analysent aussi l’évolution du contexte géopolitique et idéologique, depuis les silences et les ambiguïtés des autorités soviétiques et françaises dans l’après-guerre jusqu’aux récentes initiatives de coopération qui ont conduit à l’ouverture des archives.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gabrielle Claerr-Stamm, « Tambov. Le camp des Malgré Nous alsaciens et mosellans prisonniers des Russes », Revue d’Alsace, 137 | 2011, 593.

Référence électronique

Gabrielle Claerr-Stamm, « Tambov. Le camp des Malgré Nous alsaciens et mosellans prisonniers des Russes », Revue d’Alsace [En ligne], 137 | 2011, mis en ligne le 21 août 2011, consulté le 28 juin 2017. URL : http://alsace.revues.org/1185

Haut de page

Auteur

Gabrielle Claerr-Stamm

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page