Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les lieux et les hommes

Schäfer (Walter E.), Quirin Moscherosch. Ein Poet der Grafschaft Hanau-Lichtenberg (1623-1675)

Kehl, Morstadt, 2005, Format carré 21x21 cm ; 60 p. ISBN 3-88571-315-2
Jean-Pierre Kintz
p. 571-572
Référence(s) :

Schäfer (Walter E.), Quirin Moscherosch. Ein Poet der Grafschaft Hanau-Lichtenberg (1623-1675), Kehl, Morstadt, 2005, Format carré 21x21 cm ; 60 p. ISBN 3-88571-315-2, 2005

Texte intégral

1Walter E. Schäfer est bien connu pour son intérêt et ses publications sur la littérature du XVIIe siècle. Il s’intéresse depuis longtemps à celle de l’Alsace.

2Il nous a été possible, dans le numéro 128 de la Revue d’Alsace (2002) de présenter la Literatur im Elsass von Fischart bis Moscherosch, publiée avec la collaboration de Wilhelm Kühlmann. Que le lecteur ne se trompe point, Quirin Moscherosch (1623-1675) n’est autre que le frère du fameux Johann Michael Moscherosch (1601-1669). Quirin n’a pas eu une carrière aussi brillante que son aîné. Cela peut expliquer qu’il soit mal connu. Après ses études de théologie, il devint pasteur à Offendorf en Alsace, puis à Bodersweier au pays de Bade, comme nous l’avait déjà précisé Marie-Joseph Bopp dans son dictionnaire des pasteurs et théologiens en 1959 (n° 3604). On aura compris que Quirin Moscherosch a surtout été un pasteur et poète dans le comté de Hanau-Lichtenberg. Tout naturellement, Walter E. Schäfer, après avoir fait le récit de la vie de son héros, a composé son récit autour de trois activités essentielles : Quirin Moscherosch a été le porte-parole des pasteurs dans le comté de Hanau-Lichtenberg ; il a été le poète de cour de ce comté et a prononcé le sermon en 1672 pour célébrer le maintien de l’unité du comté. Celle-ci était menacée par les « extravagances » de Frédéric Casimir, beau-frère d’Anne Madeleine, veuve du comte Régnier II décédé en 1666 et régente du comté. Quirin Moscherosch composa un long sermon dont le manuscrit est conservé aux Archives de Bade à Karlsruhe. Walter E. Schäfer achève son livre en nous présentant un pasteur encourageant la piété populaire et faisant paraître les Poetischen Blumen = Paradies. Le lecteur appréciera parmi ces poèmes l’invitation à honorer la bonté divine chaque mois de l’année.

3Cet ouvrage est à sa manière une nouvelle contribution de Walter E. Schäfer à la démonstration d’un XVIIe siècle resté vivace dans la production littéraire, malgré les guerres et les épidémies. L’auteur observe également que le Rhin n’était pas une frontière : Quirin Moscherosch a été pasteur en Alsace et lors de la guerre de Hollande, il est venu se réfugier à Strasbourg avec son épouse. Les deux furent victimes de la peste au printemps 1675. Il faut souligner non seulement la richesse de cet ouvrage, mais aussi ses qualités matérielles : couverture solide, papier glacé, reproduction de documents en couleur. Bref les éditions Morstadt de Kehl ont édité un petit livre charmant.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Kintz, « Schäfer (Walter E.), Quirin Moscherosch. Ein Poet der Grafschaft Hanau-Lichtenberg (1623-1675) », Revue d’Alsace, 132 | 2006, 571-572.

Référence électronique

Jean-Pierre Kintz, « Schäfer (Walter E.), Quirin Moscherosch. Ein Poet der Grafschaft Hanau-Lichtenberg (1623-1675) », Revue d’Alsace [En ligne], 132 | 2006, mis en ligne le 15 octobre 2011, consulté le 24 avril 2017. URL : http://alsace.revues.org/1382

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Kintz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page