Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Glanes

Gueth (Francis), Robichon (François), La Grande Armée par Victor Huen

Paris, Editions Herscher, 2004, 112 p., format 30 x 26, ouvrage cartonné, cartes illustrées, 80 illustrations, Prix 39 €, ISBN 2 7 335 0364 2
Jean-Pierre Kintz
p. 581-582
Référence(s) :

Gueth (Francis), Robichon (François), La Grande Armée par Victor Huen, Paris, Editions Herscher, 2004, 112 p., format 30 x 26, ouvrage cartonné, cartes illustrées, 80 illustrations, Prix 39 €, ISBN 2 7 335 0364 2

Texte intégral

1Point n’est besoin de présenter Francis Gueth aux lecteurs de la Revue d’Alsace. François Robichon est peut-être moins connu dans la région. Ce spécialiste de l’iconographie historique et militaire est professeur d’histoire de l’art à l’Université de Lille III. Il a déjà publié chez le même éditeur L’Armée française vue par les peintres, 1870-1914. Il revenait tout naturellement à Francis Gueth, qui avait déjà rédigé la notice biographique de Victor Huen pour le Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne (NDBA), de présenter le « peintre de la Grande Armée ».

2Il est né à Colmar en 1874. Il a été élevé dans le culte de Napoléon par un père francophile et amateur d’estampes militaires. Huen montra très tôt des dispositions pour le dessin. Recommandé notamment par Bartholdi, il a étudié de 1893 à 1895 aux Beaux-Arts de Paris, avec Gérome, puis à l’Académie Jullian, de 1895 à 1897 à l’Académie des Beaux-Arts de Munich, enfin de 1898 à 1899 de nouveau à l’Académie Jullian. Il a vécu et travaillé de 1900 à 1931 à Colmar, avec la seule interruption de la guerre, à laquelle il a participé de 1916 à 1918 comme sous-officier dans les Flandres.

3Admirateur de Raffet qui a suscité la légende napoléonienne grâce à la vignette et à la lithographie, Meissonier et Detaille qui ont donné un second souffle à la légende de l’Empereur à la fin du XIXe siècle. Victor Huen s’est tourné vers les gloires du Premier Empire et de l’Alsace, tout particulièrement, en créant une imagerie variée qui l’éloigne de la peinture d’histoire. Après la Première Guerre mondiale, un particulier a commandé à Victor Huen une série de gouaches sur la Grande Armée. Cette œuvre monumentale d’une soixantaine de planches lui a permis de concilier ses deux talents dans des compositions qui respectent le souci du détail savant et de la vision d’ensemble. Ce sont ces 62 planches qui n’ont jamais été publiées ni exposées (sauf quelques-unes en 1949 à Colmar) que ce beau livre reproduit enfin dans leur ensemble. Elles sont accompagnées d’une introduction de François Robichon qui situe Victor Huen dans l’art de son temps aussi bien que dans l’iconographie napoléonienne et d’une biographie de Victor Huen écrite par Francis Gueth, conservateur général de la Bibliothèque de la Ville de Colmar où ces œuvres sont en dépôt.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Kintz, « Gueth (Francis), Robichon (François), La Grande Armée par Victor Huen », Revue d’Alsace, 132 | 2006, 581-582.

Référence électronique

Jean-Pierre Kintz, « Gueth (Francis), Robichon (François), La Grande Armée par Victor Huen », Revue d’Alsace [En ligne], 132 | 2006, mis en ligne le 15 octobre 2011, consulté le 24 avril 2017. URL : http://alsace.revues.org/1403

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Kintz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page