Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Glanes

Kintz (Jean-Pierre), Relation. Et Strasbourg inventa la presse

Préface de Fabienne Keller et de Robert Grossmann, Ville de Strasbourg, 2005
François Uberfill
p. 583-584
Référence(s) :

Kintz (Jean-Pierre), Relation. Et Strasbourg inventa la presse, Préface de Fabienne Keller et de Robert Grossmann, Ville de Strasbourg, 2005

Texte intégral

1L’année 2005 a été riche en commémorations de toutes sortes, certaines insignes, d’autres prêtant plutôt à sourire. Mais qui se souvient qu’en 1605 était publié à Strasbourg par Jean Carolus le premier journal jamais imprimé au monde ? Quatre feuilles hebdomadaires relatant « les histoires distinguées et mémorables » qui se déroulaient dans les grandes villes d’Europe. Le petit livret réalisé par Jean-Pierre Kintz et édité par la Ville de Strasbourg le rappelle fort opportunément.

2La publication de Relation qui devint un hebdomadaire est l’aboutissement d’une belle aventure qui démarra avec les travaux de Gutenberg à la Montagne verte. Vingt ans après l’invention de l’imprimerie vingt ateliers avaient ouvert leurs portes à Strasbourg, dont le plus connu est celui de Jean Mentelin. Le rôle de Strasbourg dans le Saint-Empire germanique, sa place sur l’échiquier diplomatique, mais aussi les exigences du négoce international nécessitaient une circulation rapide des informations entre cités situées de part et d’autre du Rhin. Si le Magistrat de la Ville disposait des services de correspondants qui résidaient dans les grandes villes, les négociants avaient de leur côté mis au point leur propre système de correspondants. De plus, Jean Carolus a pu bénéficier des avantages d’un nouveau mode de transmission des dépêches, celui de la poste mise en place à partir de 1505 et réorganisée par le Magistrat dans la deuxième moitié du XVIe siècle. Jean-Pierre Kintz a pu établir d’après des documents des Archives de la Ville de Strasbourg que la première publication de la Relation remontait bel et bien à 1605. Celle-ci se poursuivit jusqu’à l’annexion de Strasbourg en 1681.

3L’ouvrage de lecture fort agréable, fourmille de renseignements intéressants sur le système de correspondants des cours princières ou les techniques de copie. Les illustrations reproduisent les pages de Relation ou des délibérations du Conseil de Strasbourg, suite aux requêtes de Jean Carolus. Enfin un échantillon de « nouvelles » en provenance de grandes villes d’Europe donne une idée de la nature des informations dont pouvait disposer Carolus au début du XVIIe siècle. En refermant le petit livre, le lecteur est convaincu que la date de 1605 constitue effectivement un événement à dimension européenne.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Uberfill, « Kintz (Jean-Pierre), Relation. Et Strasbourg inventa la presse », Revue d’Alsace, 132 | 2006, 583-584.

Référence électronique

François Uberfill, « Kintz (Jean-Pierre), Relation. Et Strasbourg inventa la presse », Revue d’Alsace [En ligne], 132 | 2006, mis en ligne le 15 octobre 2011, consulté le 28 mars 2017. URL : http://alsace.revues.org/1408

Haut de page

Auteur

François Uberfill

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page