Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Glanes

Weber (André-Paul), Conseiller du Grand Mufti. L’odyssée du Docteur Pierre Schrumpf-Pierron, 1882-1952

Strasbourg, Editions Hirlé, 190 p., 2005
Jean-Pierre Kintz
p. 590-591
Référence(s) :

Weber (André-Paul), Conseiller du Grand Mufti. L’odyssée du Docteur Pierre Schrumpf-Pierron, 1882-1952, Strasbourg, Editions Hirlé, 2005, 190 p.

Texte intégral

1Point n’est besoin de présenter l’auteur de cet ouvrage aux lecteurs de la Revue d’Alsace. A.-P. Weber est connu pour son engagement dans la vie politique et culturelle alsacienne. Il est fondateur de l’Académie des Marches de l’Est et vice-président du Forum européen de la culture. Le présent ouvrage a déjà été couronné par un prix de la Société des Ecrivains d’Alsace et de Lorraine (mention spéciale). Historien, nous avons lu cet ouvrage avec cette frénésie que suscitent souvent les vrais romans policiers. Il ne s’agit pourtant pas de roman, mais d’une biographie d’un grand aventurier qui par ses relations a joué un rôle non négligeable pendant la Seconde Guerre mondiale. Fils de pasteur, né à Neuwiller dans la vallée de la Bruche en 1882, Pierre Schrumpf fut un grand spécialiste de cardiologie. Il fut même chargé de cours à la Faculté de médecine en 1932. Il fréquenta les milieux mondains de la capitale. Encouragé en 1934 à s’établir au Caire, il devint professeur de médecine clinique à l’université. Il fut aussi médecin des Cours royale d’Egypte et impériale de Turquie. De cette même époque datent ses relations avec le Grand Mufti de Jérusalem hostile aux Britanniques et aux Juifs. Le médecin apprit l’arabe et adopta la culture musulmane. Il se fit même appelé El Hakim. Durant la Seconde Guerre mondiale, il devint l’homme de contact de Himmler et de Kaltenbrunner. Revenu en Alsace au printemps 1944, il œuvra à l’hôpital du Hasenrain à Mulhouse. Il imagina la formation d’un Etat tampon entre la France et l’Allemagne comprenant la Suisse, l’Alsace-Moselle, le Luxembourg et la Belgique. Il se réfugia à Sierentz lors de l’avancée des troupes de la Libération. Il fut arrêté trois fois avant d’être écroué. La presse de l’époque rappela qu’il avait été conseiller du Grand Mufti, conseiller de Ribbentrop pour les questions musulmanes, officier de renseignements de l’OKW. Il fut condamné le 20 septembre 1946 par la Cour de justice de Mulhouse à la réclusion perpétuelle et à l’indignité nationale pour « atteinte à la Sécurité extérieure ». Il décéda à la prison de La Celle-Saint-Cloud en 1952.

2Le récit de cet « aventurier politique » est d’autant plus attrayant que l’auteur a eu le soin de l’éclairer par des rappels des situations géo-politiques à diverses périodes (intérêts britanniques, américains, impérialisme allemand au début du XXe siècle…) ou politique française au Liban et en Syrie. Les illustrations sont nombreuses et bien choisies. Une série de textes figurent à la fin de l’ouvrage dans un chapitre intitulé « Contributions ». Les historiens durs et purs regretteront certainement le manque de certaines références. Félicitons pourtant André-Paul Weber ; il a composé un livre qui nous fait comprendre la complexité des événements, surtout en temps de guerre, et un livre qui révèle que même en Alsace peuvent naître et vivre des êtres au comportement hors normes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Kintz, « Weber (André-Paul), Conseiller du Grand Mufti. L’odyssée du Docteur Pierre Schrumpf-Pierron, 1882-1952 », Revue d’Alsace, 132 | 2006, 590-591.

Référence électronique

Jean-Pierre Kintz, « Weber (André-Paul), Conseiller du Grand Mufti. L’odyssée du Docteur Pierre Schrumpf-Pierron, 1882-1952 », Revue d’Alsace [En ligne], 132 | 2006, mis en ligne le 15 octobre 2011, consulté le 24 avril 2017. URL : http://alsace.revues.org/1419

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Kintz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page