Navigation – Plan du site

La revue

Fondée en 1834 à Strasbourg, la Revue d’Alsace a une longue histoire à présent pluriséculaire qui tout naturellement épouse celle de la province avec toutes ses vicissitudes. Organe, sous la Monarchie de Juillet, de quelques intellectuels strasbourgeois qui protestent contre la centralisation, elle disparaît quelques années plus tard puis reparait sous la Deuxième République (1851) à Colmar : elle sera face à l’essor de la recherche historique allemande, à la fois le passeur de la nouvelle histoire culturelle allemande et le vecteur de la recherche historique en langue française sur l’Alsace. Délocalisée à Belfort puis à Paris et Nancy, après l’annexion à l’Allemagne, elle poursuit cette mission, alors qu’une série de propriétaires et de rédacteurs se succèdent à sa tête. En 1919, elle revient à Colmar et réunit le monde enseignant et judiciaire d’Alsace dans la recherche et la publication en histoire de l’Alsace.

Son nouveau départ en 1947 lui donne ses traits contemporains : en se faisant Revue de la Fédération des Sociétés d’Histoire, la Revue, animée par des archivistes, des bibliothécaires et des universitaires, se veut le lien entre la recherche universitaire et celle des sociétés d’histoire qui sur le terrain s’investissent dans le travail sur archives, la protection et la documentation patrimoniale. C’est dans cette voie qu’elle poursuit son activité.