Navigation – Plan du site

Le choc d’« Avant l’Oubli » de Philippe Avril et Gisèle Rapp-Meichler (1986, 1988)

Mémoire et historiographie de l’incorporation de force
The shock caused by “Avant l’oubli” by P. Avril and G. Rapp-Meichler (1986, 1988). Memories and historiography of forced drafting
Der Schock: „Avant l’oubli“ von Philippe Avril und Gisèle Rapp-Meichler (1986, 1988). Erinnerung und Historiographie der Zwangsrekrutierten
François Igersheim
p. 225-240

Résumés

Les associations de « Malgré-Nous » obtiennent par un accord franco-allemand du 31 mars 1981, l’indemnisation des « incorporés de force alsaciens et mosellans », qui sera effectivement appliquée en 1984. Des initiatives sont prises au début des années 80, par de jeunes historiens, journalistes et documentaristes alsaciens qui ont pour but de mettre en lumière ce drame, « nœud traumatique prégnant », qui marque l’opinion alsacienne de la fin du XXe siècle. Parmi eux celle de Philippe Avril et Gisèle Rapp‑Meichler. À partir de 1983, ils montent le projet qui prendra le nom « Avant l’oubli ». Ils réunissent plus de 200 heures d’entretien filmés, auxquels s’ajoutent 60 heures d’images d’actualité. Le tout est monté dans 3 épisodes de 30 et 40 minutes d’un film intitulé « Alsace, prise de guerre », diffusé en novembre 1986. Le film fait une impression profonde dans la population alsacienne : les générations d’après-guerre découvrent le drame des « Malgré-Nous ». Les entretiens sont pour la majorité menés en alsacien, sous-titré français, et à cette époque-là, la majorité de la population alsacienne comprend suffisamment l’alsacien pour être saisi par l’émotion des récits simples des témoins. Cette projection est suivie en 1988, d’une série d’expositions, à Mulhouse, Strasbourg, Forbach, Metz, Colmar. Même si des questions de droits d’auteurs, a définitivement cantonnée l’œuvre dans les archives de l’Institut national français de l’audiovisuel (INA) d’où il n’est jamais ressorti ce qui est regrettable, l’opération « Avant l’oubli » est un précurseur de l’entreprise du Mémorial de Schirmeck, lancé en 1993 et en 1999.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2015.

Plan

Introduction
Témoignages
Le lancement du projet
Un nœud traumatique
Les témoins : sources capitales
Le film « L’Alsace, prise de guerre »
Le devenir d’un « monument historiographique » de l’Alsace contemporaine
Conclusion : historiographie contemporaine

Aperçu du texte

Introduction

En novembre 1986, l’Alsace redécouvre le drame des Malgré-Nous, objet du film et des entretiens de « L’Alsace, prise de guerre » passé sur FR3 Alsace. Nous réunirons ces deux volets de l’entreprise sous le titre « Avant l’Oubli », titre du catalogue de l’exposition de 1988. Films et enquête restituée dans cette exposition itinérante aux procédés novateurs s’avèrent être une œuvre historiographique de première importance portant sur cet épisode capital de l’histoire de l’Alsace du XXe siècle : l’incorporation de force dans l’armée allemande.

Témoignages

Voici deux extraits des entretiens les plus prenants de ce film, celui de Joseph Zaessinger, cultivateur à Luemschwiller (Sundgau), né en 1915, incorporé de force en 1943, puis celui de Charly Kuntz de Strasbourg (né en 1926) incorporé de force en 1944. Comme la plupart des entretiens, ils se déroulent en alsacien. Le script des entretiens a été établi par Gisèle Rapp‑Meichler, Marie-Michèle Cattelan et Philippe Avril (ADREC...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Igersheim, « Le choc d’« Avant l’Oubli » de Philippe Avril et Gisèle Rapp-Meichler (1986, 1988) », Revue d’Alsace, 138 | 2012, 225-240.

Référence électronique

François Igersheim, « Le choc d’« Avant l’Oubli » de Philippe Avril et Gisèle Rapp-Meichler (1986, 1988) », Revue d’Alsace [En ligne], 138 | 2012, mis en ligne le 01 septembre 2015, consulté le 29 juillet 2014. URL : http://alsace.revues.org/1624

Haut de page

Auteur

François Igersheim

Professeur émérite, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page