Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les lieux et les hommes

Tuffery-Andrieu (Jeanne-Marie) (dir.), La responsabilité sociale de l’entreprise en Alsace et en Lorraine du XIXe au XXIe siècle

Presses Universitaires de Rennes, collection « Pour une histoire du travail », 2010, 182 p.
Marie-Claire Vitoux
p. 383-384
Référence(s) :

Tuffery-Andrieu (Jeanne-Marie) (dir.), La responsabilité sociale de l’entreprise en Alsace et en Lorraine du XIXe au XXIe siècle, Presses Universitaires de Rennes, collection « Pour une histoire du travail », 2010, 182 p.

Texte intégral

1Immense question, brûlante d’actualité, que celle de la responsabilité sociale de l’entreprise ! Economistes (comme Milton Friedmann qui a insisté sur son coût), juristes (créateurs d’outils permettant de mesure pénalement la responsabilité de l’entreprise), sociologues de la relation de travail, théologiens, historiens, tous se sont emparés de ce concept de nature fondamentalement pluridisciplinaire. C’est cette caractéristique que les organisateurs du colloque strasbourgeois ont respecté en organisant, début février 2010, un colloque international et pluridisciplinaire qui a permis de revisiter ce concept par de multiples approches inscrites dans ce haut-lieu du capitalisme dit rhénan que fut et qu’est peut-être encore l’Alsace-Lorraine.

2La première partie des actes du colloque intitulée « un concept pluridisciplinaire » regroupe les communications de juristes (Norbert Olszak ; F. Géa, R. de Quenaudon) et d’économistes (Cl. Diebolt ; J. Thépot) qui permettent de proposer différentes définitions du terme : ce chapitre se termine sur une perspective européenne bienvenue (Mme M. Schmitt). La seconde partie s’attache à cerner « une pratique industrielle en Alsace et en Lorraine ». P. Vallin et Mme A. Bamberg permettent d’enraciner la spécificité alsacienne et lorraine dans une approche religieuse en réfléchissant tous deux à la doctrine sociale de l’Église catholique, tandis que le point de vue protestant est traité par F. Dermange. Après ces trois mises au clair, les études de cas sont développées : les verreries des Vosges du Nord (Mme V. Brumm), le modèle social de Baccarat (M. Schamber), l’industrie faïencière de Sarreguemines (P. Hamman), le combat des industriels alsaciens contre le travail des enfants (N. Stoskopf) et la Société industrielle de Mulhouse confrontée à l’annexion allemande (Mme F. Ott).

3L’intérêt de l’ouvrage, s’il est à chercher d’abord dans la qualité de toutes les communications, réside d’abord dans sa cohérence : en effet, le risque était de voir rassemblées des contributions hétéroclites, parce que juxtaposant sans les faire dialoguer les approches pluridisciplinaires. C’est le mérite des organisateurs du colloque, sous la direction de Mme Tuffery‑Andrieu, professeur de droit social à l’université de Strasbourg, d’avoir construit une mise en dialogue des différentes spécialités. L’ouvrage fait donc progresser non seulement nos connaissances de spécialistes mais aussi notre savoir-faire transdisciplinaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Claire Vitoux, « Tuffery-Andrieu (Jeanne-Marie) (dir.), La responsabilité sociale de l’entreprise en Alsace et en Lorraine du XIXe au XXIe siècle », Revue d’Alsace, 138 | 2012, 383-384.

Référence électronique

Marie-Claire Vitoux, « Tuffery-Andrieu (Jeanne-Marie) (dir.), La responsabilité sociale de l’entreprise en Alsace et en Lorraine du XIXe au XXIe siècle », Revue d’Alsace [En ligne], 138 | 2012, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 28 mai 2017. URL : http://alsace.revues.org/1690

Haut de page

Auteur

Marie-Claire Vitoux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page