Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Glanes

Bassang (Fabienne), Il était une fois… DMC

Réédition de modèles au point de croix, Éditions DMC, Mulhouse, 2011, 140 p. + Bassang (Fabienne), Mon agenda personnel. Broderies et Découvertes, Éditions DMC, Mulhouse, 2011, 164 p.
Marianne Engel
p. 412-413
Référence(s) :

Bassang (Fabienne), Il était une fois… DMC. Réédition de modèles au point de croix, Éditions DMC, Mulhouse, 2011, 140 p. + Bassang (Fabienne), Mon agenda personnel. Broderies et Découvertes, Éditions DMC, Mulhouse, 2011, 164 p.

Texte intégral

1Au sein de l’entreprise DMC existait dès les années 1880 une maison d’édition. Il s’agissait alors d’inciter la brodeuse à utiliser les différents fils DMC tout en la guidant dans le choix de ses modèles. Les deux livres de Fabienne Bassang, les premiers d’une série témoignent de l’ambition de DMC de relancer cette activité d’édition, stoppée en 1980 lors de la fermeture des ateliers graphiques de l’entreprise.

2Le titre du premier ouvrage, sans ambiguïtés laisse augurer un conte de fées et en cela il est d’une parfaite honnêteté. Le récit débute par la réédition intégrale d’un petit fascicule célébrant l’histoire de DMC, déjà magnifiée par l’entreprise elle-même à l’occasion de son pseudo-bicentenaire en 1946 : car c’est bien au passé mythique que l’on se réfère, celui des origines de l’industrie des toiles peintes à Mulhouse en 1746 et non à la véritable création de l’entreprise en 1800. À cette réédition s’ajoute la réédition d’un album de broderies au point de croix publié en 1885, devenu certes quasi introuvable.

3Ces rééditions sont complétées par quelques faits contemporains marquants dans la chronologie de l’entreprise, par une synthèse des éléments biographiques connus sur Thérèse de Dillmont et par une présentation rapide des principaux produits que l’entreprise commercialise aujourd’hui. Les éclairages et les témoignages que livre Hubert Hoerth, en charge du musée DMC lorsque celui-ci se trouvait sur le site de l’entreprise ne sont dépourvus d’intérêt et émaillent une histoire déjà connue d’anecdotes originales. Les photographies, souvent inédites ponctuent agréablement un texte très personnel.

4Thérèse de Dillmont en son temps avait pour mission de faire vendre les produits DMC par le biais d’éditions de modèles. La formule est reprise, mais le message publicitaire se fait aujourd’hui plus tapageur, moins élégant. Le souci du marketing n’est jamais loin : invitation aux stages de broderies, adresse de la boutique sur internet, éloge des produits, recommandation de ne jamais se trouver en manque de l’une des 465 couleurs de coton mouliné en font un ouvrage dans lequel le message publicitaire l’emporte sur l’analyse historique et dans lequel l’éloge panégyrique de l’entreprise le dispute à l’hagiographie de ses dirigeants. La notion de patrimoine y prend la forme que l’on souhaite lui faire prendre et l’histoire économique ou sociale se borne à quelques énoncés factuels, certes vérifiés mais utilisés pour exalter les vertus de l’entreprise.

5Livres d’histoires plus que livres d’histoire, c’est à la mémoire des lecteurs et lectrices, acheteurs et acheteuses potentiels des fils DMC que l’auteur fait appel : à travers le charme désuet des broderies d’autrefois, replacées dans un contexte d’histoire anecdotique, c’est à sa propre histoire personnelle, familiale que la brodeuse – et non l’historien est renvoyé, non pour instruire mais pour continuer à vendre les produits DMC. Les nostalgiques d’un temps passé, marqué par le goût du travail bien fait y trouveront leur compte mais l’histoire de l’entreprise DMC reste à écrire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marianne Engel, « Bassang (Fabienne), Il était une fois… DMC », Revue d’Alsace, 138 | 2012, 412-413.

Référence électronique

Marianne Engel, « Bassang (Fabienne), Il était une fois… DMC », Revue d’Alsace [En ligne], 138 | 2012, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://alsace.revues.org/1727

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page