Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les lieux et les hommes

SCHLAEFLI (Louis), Cent cinquante images de Saint-Etienne à Strasbourg

Imprimerie Scheuer, 2011, 64 p.
François Uberfill
p. 495
Référence(s) :

SCHLAEFLI (Louis), Cent cinquante images de Saint-Etienne à Strasbourg, Imprimerie Scheuer, 2011, 64 p.

Texte intégral

1En complément du livre du 150e anniversaire, l’auteur nous présente un album des richesses artistiques de Saint-Etienne. On lui en saura gré, car suite à l’histoire très mouvementée du site, les pièces ont été dispersées, certaines détruites. Il prend ainsi le relais de l’ouvrage du chanoine F. X. Ohresser, L’église Saint-Etienne de Strasbourg, paru en 1935, qui, dans le chapitre consacré au trésor artistique, reproduit les pièces les plus importantes. Certaines ont disparu à jamais.

2Plutôt que de les présenter suivant leur localisation actuelle, qui est susceptible de changer, L. Schlaefli a choisi une présentation thématique. Parmi les statues reproduites, celle de saint Laurent, transformée en saint Etienne (1501), en ajoutant les cailloux de la lapidation, est sans doute l’une des plus originales. On retrouvera avec plaisir la reproduction des fragments de la célèbre tapisserie de sainte Attale et sainte Odile, déposée actuellement au Musée de l’Œuvre Notre-Dame.

3Les dessins de J. J. Arhardt et de Silbermann, les lithographies de Sandmann ou d’A. Straub permettent de se faire une idée de l’église romane et de l’abbaye aux XVIIe et XVIIIe siècles. Du Couvent des Visitandines (1702-1790), nous découvrons le superbe maître-autel et les orgues Silbermann. Concernant le XIXe siècle, on ne peut qu’être étonné de la quantité et de la qualité des œuvres d’art acquises par l’abbé Muhe à partir de 1823 : le Christ gisant en est l’une des plus remarquables.

4Les deux derniers chapitres évoquent l’église de la fin du XIXe siècle et ses transformations malheureuses, le bombardement de septembre 1944 et la reconstruction des années 1950.

5En 150 illustrations, L. S. réussit à donner un bel aperçu de la richesse du trésor artistique de Saint-Etienne, que les œuvres soient conservées sur place ou dispersées dans d’autres lieux. Souhaitons à ce splendide album une belle longévité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Uberfill, « SCHLAEFLI (Louis), Cent cinquante images de Saint-Etienne à Strasbourg », Revue d’Alsace, 139 | 2013, 495.

Référence électronique

François Uberfill, « SCHLAEFLI (Louis), Cent cinquante images de Saint-Etienne à Strasbourg », Revue d’Alsace [En ligne], 139 | 2013, mis en ligne le 01 octobre 2013, consulté le 25 mai 2017. URL : http://alsace.revues.org/1852

Haut de page

Auteur

François Uberfill

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page