Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Arts et techniques

KLEIN (André), David Ortlieb (1797-1875) : un artiste alsacien en son époque

Association pour la restauration des édifices historiques de Colmar, 2011, 323 p.
Christine Esch
p. 508-509
Référence(s) :

KLEIN (André), David Ortlieb (1797-1875) : un artiste alsacien en son époque, Association pour la restauration des édifices historiques de Colmar, 2011, 323 p.

Texte intégral

1L’Association pour la restauration des édifices historiques de Colmar et son président André Klein font découvrir à travers cette importante monographie l’artiste peintre colmarien singulier qu’est David Ortlieb (1797-1875). Aucun ouvrage conséquent ne lui avait été consacré jusqu’alors : il fallait se contenter d’écrits épars et de sources clairsemées.

2Au fil des pages, André Klein resitue l’artiste et son œuvre dans le temps et l’espace. Il propose des fragments biographiques agrémentés de portraits de l’artiste jusque-là inédits. Il dépeint le contexte historique de l’Alsace au XIXe siècle, dans lequel l’artiste a évolué, mais aussi le contexte économique et culturel de l’essor des manufactures et des arts graphiques. Il retrace l’itinéraire du milieu artistique dans lequel David Ortlieb baigne : « l’École de Colmar », dans laquelle le dessin joue un rôle central. Et enfin, il fait découvrir la production artistique de David Ortlieb au regard des œuvres des artistes de son temps, tels que Lebert, Boillot, Rossbach, Rothmuller ou Hertrich, pour n’en citer que quelques-uns.

3En l’absence d’archives conséquentes, l’auteur s’appuie, pour développer son propos, sur des correspondances échangées par Ortlieb avec ses proches, des pièces relatives à ses disciples Georges Ræss et Eugène Grabowski, ainsi que des documents administratifs, des coupures de presse et une bibliographie centrée sur l’art et l’Alsace au XIXe siècle. Quant à la production artistique, elle est présentée par territoires géographiques. Ce recensement très riche, juxtaposant, quand cela était possible, dessins préparatoires et dessins à la sépia ou peintures à l’huile, a été établi à partir de collections d’institutions publiques et de particuliers.

4Architecte de formation, David Ortlieb marquera ainsi son temps par son art pictural. Ses œuvres témoignent d’un ancrage local très fort. Elles concernent l’Alsace, la toute proche Suisse, le Pays de Bade, et les Hautes‑Vosges lorraines. Mais sa production porte avant tout sur le patrimoine historique et naturel de Colmar et ses environs. Paysages, villes et villages, ruines de châteaux sont fréquemment croqués dans ses peintures à l’huile, aquarelles, dessins à l’encre de Chine ou à la sépia. Des crayons, des dessins préparatoires et quelques eaux-fortes ont également été recensés. Ils sont des témoins de ce qu’était la région colmarienne au XIXe siècle. Se détachant du romantisme, David Ortlieb livre dans ses tableaux et dessins une observation plus réaliste.

5L’artiste était décrit comme discret, mais ses œuvres furent toutefois présentes dans divers salons et expositions, notamment aux Salons de Paris de 1842 à 1844 et à la Société des amis des arts de Strasbourg entre 1837 et 1874, ainsi qu’à la Société des beaux-arts de Mulhouse en 1839, aux expositions universelles de 1855 et 1861, à l’exposition nationale suisse et à l’exposition rhénane des beaux-arts de 1854. À l’été 1939, le Musée Unterlinden allait proposer une rétrospective de l’œuvre d’Ortlieb, mais elle fut précipitamment annulée en raison des événements qui embrasèrent toute l’Europe. Il subsiste de cette exposition en sa ville natale des coupures de presse et un catalogue manuscrit des pièces exposées, établi par l’initiateur de cette manifestation, Louis Kubler – liste et articles de presse sont judicieusement publiés en annexe de cet ouvrage.

6Cette monographie permet non seulement de se familiariser avec l’œuvre de David Ortlieb, mais elle a aussi le mérite de mettre en lumière un pan de la vie artistique régionale du XIXe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Esch, « KLEIN (André), David Ortlieb (1797-1875) : un artiste alsacien en son époque », Revue d’Alsace, 139 | 2013, 508-509.

Référence électronique

Christine Esch, « KLEIN (André), David Ortlieb (1797-1875) : un artiste alsacien en son époque », Revue d’Alsace [En ligne], 139 | 2013, mis en ligne le 01 octobre 2013, consulté le 23 août 2017. URL : http://alsace.revues.org/1874

Haut de page

Auteur

Christine Esch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page