Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Arts et techniques

ERNY (Janine), La vie et l’œuvre de l’artiste alsacien Théophile Klem (1849-1923), un maître de l’art sacré du XIXe siècle

Les Éditions du net, 2012, 524 p.
Gabrielle Claerr-Stamm
p. 503-504
Référence(s) :

ERNY (Janine), La vie et l’œuvre de l’artiste alsacien Théophile Klem (1849-1923), un maître de l’art sacré du XIXe siècle, Les Éditions du net, 2012, 524 p.

Texte intégral

1L’ethnologue colmarienne Janine Erny vient de consacrer douze ans à retracer l’itinéraire de Théophile Klem, un artiste oublié (pense-t-elle), chez qui son grand-père Jean-Baptiste avait fait son apprentissage et auquel son père le sculpteur Albert Erny vouait une admiration sans borne.

2Théophile Klem a laissé une œuvre immense : près de 3 000 objets d’art religieux dont de nombreux autels qui ornent les églises d’Alsace, de Suisse, du Bade-Wurtemberg. Il était un maître du néo-gothique, mais s’y entendait aussi dans le classique. Il avait fait des études d’architecture à Vienne (Autriche), d’où la conception très élaborée de ses autels. Créés au XIXe siècle par un père stucateur, Jean-Baptiste, originaire de Kembs (qui devait connaître une fin précoce en chutant d’une tribune d’orgue dans l’église de Moosch), les ateliers Théophile Klem, à Colmar, ont fonctionné jusqu’au début des années 1930. L’artiste connaîtra de son vivant des témoignages de grande estime, d’admiration et de reconnaissance pour avoir participé à la vie de sa cité, Colmar, et de celle de l’Alsace, dans une période difficile, celle du Reichsland puis de la Première Guerre mondiale.

3Ce livre est à la fois une biographie de l’artiste présentée dans son contexte historique et un beau livre d’art qui rassemble plus de 400 photos d’œuvres. Il se décline en deux grandes parties : « La vie d’exception de Théophile Klem », traitée de manière chronologique, et « Les ateliers Klem dans la mouvance du “néo” ou l’ancien “relooké” ». On regrettera cependant l’absence de tout index des œuvres et des lieux qui les abritent, tout comme des nombreux collaborateurs, personnages de l’histoire de l’Alsace cités au fil des pages. L’ouvrage, une somme de travail colossal, y perd beaucoup en valeur et en lisibilité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gabrielle Claerr-Stamm, « ERNY (Janine), La vie et l’œuvre de l’artiste alsacien Théophile Klem (1849-1923), un maître de l’art sacré du XIXe siècle », Revue d’Alsace, 139 | 2013, 503-504.

Référence électronique

Gabrielle Claerr-Stamm, « ERNY (Janine), La vie et l’œuvre de l’artiste alsacien Théophile Klem (1849-1923), un maître de l’art sacré du XIXe siècle », Revue d’Alsace [En ligne], 139 | 2013, mis en ligne le 01 octobre 2013, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://alsace.revues.org/1918

Haut de page

Auteur

Gabrielle Claerr-Stamm

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page