Navigation – Plan du site
La Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie
Publications de la Fédération

Sixième fascicule de la collection Alsace Histoire

JORDAN (Benoît), Le mobilier et les objets dans les édifices religieux chrétiens d’Alsace
Jean-Michel Boehler
p. 551-552

Texte intégral

1Le sujet apparaît d’emblée trop vaste pour qu’un fascicule d’une centaine de pages, du reste richement illustré, puisse en faire le tour. Aussi a-t-on choisi de le restreindre aux mobilier et objets religieux qu’on retrouve habituellement dans les lieux de culte, à l’exclusion de ceux qui sont liés aux dévotions privées (chapelets, bénitiers, bouteilles de la Passion, livres de dévotion ou de prière). Par ailleurs, cette étude est limitée aux objets légués par la tradition chrétienne : le catholicisme et le protestantisme, tout en renvoyant à des expressions différentes du sentiment religieux et à des cultes bien individualisés et non interchangeables, ne se rattachent-ils pas, en dépit de la rupture du XVIe siècle, à un tronc commun ? Par contre, obéissant à une logique différente, un travail sur les juifs et un autre sur les anabaptistes nécessitent, du fait de leurs particularités, des études spécifiques qui seront menées ultérieurement. Enfin, pour importants qu’ils soient, certains éléments ne sont abordés que de façon allusive – les cloches et les orgues par exemple – parce qu’ils méritent, eux aussi, une analyse particulière. Telle est la gageure assumée par Benoît Jordan dont la contribution fait autorité parce qu’elle témoigne d’une parfaite maîtrise dans le domaine qui est le sien et d’une grande expérience, elle-même nourrie par ses activités au sein de l’Association pour la Conservation du Patrimoine religieux d’Alsace.

2Il est sans doute superflu de rappeler la richesse du patrimoine religieux en Alsace, que confirment les sources archivistiques, iconographiques et artistiques, ces dernières s’inscrivant dans les différents courants qui ont traversé l’histoire de l’art. Or ce patrimoine n’est pas toujours compréhensible d’emblée par les jeunes générations, parfois entièrement déconnectées, ni même par les adultes qui assistent, depuis un demi-siècle, à une rupture dans la transmission des croyances et des rites. Il importait donc avant tout de l’identifier et de l’expliquer, en donnant un certain nombre de clés à ceux qui sont conduits à le découvrir, car, derrière la matérialité des choses (autels, chaires, statues, ornements, orfèvrerie), se profilent des rites et des gestes qu’il nous appartient d’interpréter. Ce patrimoine est appréhendé en fonction de deux paramètres : sous un angle patrimonial, c’est-à-dire artistique et historique, et dans sa dimension sacrée et liturgique.

3L’auteur ne perd jamais de vue cette double optique, tout en ajoutant que la connaissance n’est pas tout. Aussi la deuxième partie de l’ouvrage prodigue-t-elle des conseils pratiques pour la conservation, la protection et la valorisation d’un patrimoine malheureusement menacé : vols, mais également abandon ou destruction par inadvertance ou inculture de la part de ceux qui sont censés en être les gardiens. Cette étude rejoint ainsi la préoccupation de la collection « Alsace-Histoire » qui se veut avant tout utile.

4On peut se procurer l’ouvrage après de la Fédération des sociétés d’histoire et d’archéologie d’Alsace, 9 rue de Londres à Strasbourg, www.alsace-histoire.org et 03 88 60 76 40.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Michel Boehler, « Sixième fascicule de la collection Alsace Histoire », Revue d’Alsace, 139 | 2013, 551-552.

Référence électronique

Jean-Michel Boehler, « Sixième fascicule de la collection Alsace Histoire », Revue d’Alsace [En ligne], 139 | 2013, mis en ligne le 01 octobre 2013, consulté le 29 juin 2017. URL : http://alsace.revues.org/1980 ; DOI : 10.4000/alsace.1980

Haut de page

Auteur

Jean-Michel Boehler

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page