Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les périodes de l'histoire
Préhistoire

BRÄUNING (Andrea), LÖHLEIN (Wolfgang) et PLOUIN (Suzanne), Die frühe Eisenzeit zwischen Schwarzwald und Vogesen – Le Premier Âge du Fer entre la Forêt-Noire et les Vosges

Archäologische Informationen aus Baden-Württemberg, tome 66, 2013, 288 p.
Bernadette Schnitzler
p. 483-485
Référence(s) :

BRÄUNING (Andrea), LÖHLEIN (Wolfgang) et PLOUIN (Suzanne), Die frühe Eisenzeit zwischen Schwarzwald und Vogesen – Le Premier Âge du Fer entre la Forêt-Noire et les Vosges, Archäologische Informationen aus Baden-Württemberg, tome 66, 2013, 288 p.

Texte intégral

1C’est un volume largement bilingue – une nouveauté appréciable pour les lecteurs francophones – que nous propose le Landesamt für Denkmalpflege du Regierungspräsidium de Stuttgart. Paru en 2012 à l’occasion de l’« année des Celtes » et de la grande exposition régionale « Die Welt der Kelten » à Stuttgart, cet ouvrage dresse un bilan actualisé des connaissances, devenu indispensable en raison des nombreuses informations livrées par l’archéologie préventive sur la période hallstattienne des deux côtés du Rhin au cours des dernières décennies. L’un des principaux mérites de ce livre est en effet de restituer une vision globale sur les débuts de la civilisation celtique, tant dans le Bade-Wurtemberg qu’en Alsace, en redonnant sa cohérence à cette région entre Vosges et Forêt-Noire grâce à une collaboration transfrontalière fort bienvenue. Il est ainsi possible d’appréhender les diverses facettes de cette entité culturelle commune qu’a constituée la civilisation hallstattienne entre 800 et 450 avant J.-C. de part et d’autre du Rhin, fleuve qui n’avait alors rien d’une frontière.

2Les nombreuses découvertes, les programmes de recherches menés en Allemagne et en France, de même que la collaboration engagée entre universitaires et archéologues français et allemands permettent de proposer aujourd’hui une large synthèse sur cette période-charnière de la Protohistoire. Tous les aspects de ces sociétés sont abordés tour à tour, après une introduction générale signée de Christoph Huth et une présentation rapide des sites les plus importants du Rhin supérieur (Rolf Dehn), du Baar (Thomas Knopf) et du Hegau (Jürgen Hald).

3L’économie de cette période se caractérise par l’apparition de la métallurgie du fer, à travers de nombreux petits ateliers de réduction du minerai (Guntram Gassmann). Les aspects religieux sont encore peu connus, mais l’étude des rites funéraires permet d’approcher le monde des croyances (Wolfgang Löhnlein et Andrea Brauning) et des symboles où dominent les thèmes astraux. Certains sites naturels ont également été investis par des pratiques religieuses, tel le Heidentor d’Egesheim et ses dépôts sacrificiels par exemple (Hartmann Reim).

4Les rites et pratiques funéraires sont communs à l’ensemble du domaine hallstattien : généralisation de l’inhumation qui remplace la pratique, dominante au Bronze final, de l’incinération ; construction de vastes tertres funéraires, parfois à enclos de pierres, pour protéger la tombe ; abondance du mobilier déposé auprès du défunt… Ces structures tumulaires se retrouvent aussi bien en Bade-Wurtemberg (Magdalenenberg près de Villingen, Kappel am Rhein, Ihringen…) qu’en Alsace (Nordhouse, Mussig, Pulversheim, Forstfeld…) où des sépultures au riche mobilier funéraire font écho à celles retrouvées dans le Bade-Wurtemberg (Suzanne Plouin). Elles traduisent une hiérarchisation de la société avec la présence d’une élite aristocratique en relation avec le monde méditerranéen (vaisselle en bronze importée, objets de parure en ambre, en bronze et en or…). L’habitat se concentre dans des sites de hauteur fortifiés, centres d’artisanat et de pouvoir, et dans une multitude de petites fermes en plaine se développant en hameaux et en villages à la fin de la période. Ces sites, qui révèlent une riche civilisation agro-pastorale, ont livré en abondance des objets de la vie quotidienne : céramiques de toutes sortes, pièces de parure, objets liés aux activités domestiques etc.

5La qualité de l’illustration contribue également à rendre cet ouvrage très attractif non seulement pour le spécialiste, mais aussi pour l’amateur de découvertes archéologiques. Un regret, peut-être, au regard des nombreux sites évoqués à travers textes et illustrations : celui de ne pas y trouver associés succinctement les noms des responsables qui ont dirigé ces fouilles (ils sont absents, sauf dans le crédit photographique en fin d’ouvrage) et sans les travaux desquels la rédaction de ce bilan, qui s’appuie largement sur les fouilles les plus récentes, n’aurait pas été possible.

6Cet excellent ouvrage de synthèse se doit de figurer dans toute bonne bibliothèque archéologique et une suite consacrée au second Âge du Fer, dans la même collection, serait la bienvenue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Schnitzler, « BRÄUNING (Andrea), LÖHLEIN (Wolfgang) et PLOUIN (Suzanne), Die frühe Eisenzeit zwischen Schwarzwald und Vogesen – Le Premier Âge du Fer entre la Forêt-Noire et les Vosges », Revue d’Alsace, 140 | 2014, 483-485.

Référence électronique

Bernadette Schnitzler, « BRÄUNING (Andrea), LÖHLEIN (Wolfgang) et PLOUIN (Suzanne), Die frühe Eisenzeit zwischen Schwarzwald und Vogesen – Le Premier Âge du Fer entre la Forêt-Noire et les Vosges », Revue d’Alsace [En ligne], 140 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 24 avril 2017. URL : http://alsace.revues.org/2005

Haut de page

Auteur

Bernadette Schnitzler

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page