Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les lieux et les hommes
Les villes et les campagnes

HOCHREITER (Walter), GSCHWIND (Eva), SALVISBERG (André), SIEBER (Dominik) et SIEBER-LEHMANN (Claudius), Drinnen, Draussen: Dabei. Die Geschichte der Stadt Rheinfelden

Verlag regionalkultur, 2014, 336 p.
Olivier Richard
p. 519-520
Référence(s) :

HOCHREITER (Walter), GSCHWIND (Eva), SALVISBERG (André), SIEBER (Dominik) et SIEBER-LEHMANN (Claudius), Drinnen, Draussen: Dabei. Die Geschichte der Stadt Rheinfelden, verlag regionalkultur, 2014, 336 p.

Texte intégral

1Ce beau livre in-quarto, bien illustré, retrace l’histoire de Rheinfelden, situé sur la rive gauche du Rhin à une vingtaine de kilomètres en amont de Bâle, et qui compte actuellement 12 000 habitants. Pourquoi parler ici d’un ouvrage sur une petite ville Suisse ? Parce qu’il n’est pas seulement un livre sur cette localité, mais aussi sur ce qu’est une petite ville du Rhin supérieur. Les cinq auteurs se sont réparti le travail selon un plan chronologique classique, une moitié du livre étant consacrée à l’époque allant du Moyen Âge à 1848 (quatre chapitres), l’autre (trois chapitres) à l’époque contemporaine. Le volume ne présente cependant pas une chronique événementielle, mais bien une réflexion, avec beaucoup de qualité pédagogique : les institutions, les réalités sociales et économiques sont expliquées avec simplicité mais sans caricature, et les auteurs proposent même ça ou là des réflexions sur les sources utilisées par les historiens. Par ailleurs, des encadrés mettent en valeur des événements, personnages ou caractéristiques de la ville (par exemple « vivre sur la frontière », p. 278‑279).

2L’histoire de Rheinfelden, à bien des égards, ressemble à celle des villes d’Alsace (de Haute-Alsace surtout). On trouve dans son sol des traces de la présence romaine ; puis, dominée et soutenue par les Zähringen, avant de devenir ville d’Empire sous Frédéric II de Hohenstaufen, elle tombe au XIVe siècle sous la domination des Habsbourg. Elle devient alors un bastion de l’Autriche antérieure et ce n’est qu’au début du XIXe siècle que Rheinfelden quitte l’orbite autrichienne pour devenir argovienne et, partant, suisse. Napoléon a donc joué un rôle essentiel dans le destin de Rheinfelden : c’est à son époque que l’Autriche antérieure disparaît au profit du grand-duché de Bade, et que les frontières germano-franco-suisses sont fixées. Dans la seconde moitié du XXe siècle, Rheinfelden, connue pour ses salines et sa brasserie, est de plus en plus attirée dans l’agglomération bâloise.

3Drinnen, Draussen : Dabei pourrait servir de modèle pour l’histoire de bien des villes alsaciennes, car les mêmes ingrédients sont là : la position, au Moyen Âge, entre Empire et Habsbourg, la situation de frontière, les changements d’appartenance étatique. Les auteurs parviennent par leur travail à démontrer que dans la région du Rhin supérieur, toute histoire, même la plus locale, ne peut être conçue que comme transfrontalière ; ici, ils s’attachent par exemple à évoquer régulièrement la ville sœur, Rheinfelden en Bade, qui s’est développée (à partir du second XIXe siècle surtout) sur la rive droite du Rhin.

4On l’aura compris : ce livre pourra instruire et délecter un large public, intéressé par Rheinfelden ou par le Rhin supérieur en général. Doté d’un index, de notes de bas de page et d’une bibliographie fournie, il sera également utile aux spécialistes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Richard, « HOCHREITER (Walter), GSCHWIND (Eva), SALVISBERG (André), SIEBER (Dominik) et SIEBER-LEHMANN (Claudius), Drinnen, Draussen: Dabei. Die Geschichte der Stadt Rheinfelden », Revue d’Alsace, 140 | 2014, 519-520.

Référence électronique

Olivier Richard, « HOCHREITER (Walter), GSCHWIND (Eva), SALVISBERG (André), SIEBER (Dominik) et SIEBER-LEHMANN (Claudius), Drinnen, Draussen: Dabei. Die Geschichte der Stadt Rheinfelden », Revue d’Alsace [En ligne], 140 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 30 mai 2017. URL : http://alsace.revues.org/2061

Haut de page

Auteur

Olivier Richard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page