Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les lieux et les hommes
Alsaciens célèbres

CAGNAC (Bernard), Alfred Kastler, Prix Nobel de physique 1966. Portrait d’un physicien engagé

Éditions rue d’Ulm, 2013, 75 p.
François Uberfill
p. 527-528
Référence(s) :

CAGNAC (Bernard), Alfred Kastler, Prix Nobel de physique 1966. Portrait d’un physicien engagé, Éditions rue d’Ulm, 2013, 75 p.

Texte intégral

1En un demi-siècle, trois scientifiques alsaciens se sont vu attribuer un prix Nobel : Alfred Kastler (1966), Jean-Marie Lehn (1987) et, plus récemment, Jules Hoffmann (2011). Ils s’inscrivent dans la lignée des cinq scientifiques, enseignants et chercheurs, de la Kaiser-Wilhelms-Universität qui ont valu à la future Université Louis Pasteur une notoriété internationale.

2L’intérêt du petit livre que Bernard Cagnac consacre à Alfred Kastler réside dans le fait qu’il ne se contente pas de retracer sa carrière scientifique. Depuis son premier grand article, publié à l’âge de trente ans et qui sera lu à l’Université de Princeton, où travaillait Einstein, jusqu’à son invention majeure, le pompage optique, puis la direction, avec Jean Brossel, d’un grand laboratoire de recherche à l’ENS, quelle succession de découvertes et d’applications pratiques ! Bernard Cagnac évoque, au-delà de son activité scientifique, le grand humaniste et l’intellectuel engagé dans la vie sociale et politique de son pays, ce qui l’amena à défendre de nombreuses causes : lutte contre la violence politique, combat contre la prolifération des armes nucléaires, défense des droits de l’homme et solidarité avec le Tiers-Monde. Malgré une activité multidimensionnelle et une santé fragile qu’il ne ménagea guère, il resta jusqu’à sa mort un défenseur de certaines valeurs.

3Sa double culture allemande et française et l’expérience de la Seconde Guerre mondiale firent de lui un fervent militant de la construction européenne. Une facette moins connue du personnage est celle du poète, qui publia un recueil, Deutsche Lieder eines französischen Europäers, traduit en français par son fils, sous le titre Europe, ma patrie. Mais l’Alsace et son Guebwiller natal restaient sa petite patrie, où il aimait venir se ressourcer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Uberfill, « CAGNAC (Bernard), Alfred Kastler, Prix Nobel de physique 1966. Portrait d’un physicien engagé », Revue d’Alsace, 140 | 2014, 527-528.

Référence électronique

François Uberfill, « CAGNAC (Bernard), Alfred Kastler, Prix Nobel de physique 1966. Portrait d’un physicien engagé », Revue d’Alsace [En ligne], 140 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://alsace.revues.org/2086

Haut de page

Auteur

François Uberfill

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page