Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Arts et techniques
Musique classique et arts populaires

MEYER (Pierre), Les plaques émaillées publicitaires de l’Émaillerie alsacienne de A à Z

Éditions Jérôme Do Bentzinger, 2012, 255 p.
Christine Esch
p. 537-538
Référence(s) :

MEYER (Pierre), Les plaques émaillées publicitaires de l’Émaillerie alsacienne de A à Z, Éditions Jérôme Do Bentzinger, 2012, 255 p.

Texte intégral

1Collectionneur de plaques émaillées publicitaires, Pierre Meyer n’en est pas à sa première publication consacrée à l’Émaillerie alsacienne de Hœnheim. Il voue une véritable passion à cette entreprise et à sa production. En 2001, il édite un premier ouvrage auprès des Petites Vagues Éditions sous le titre L’Émaillerie alsacienne Strasbourg-Hœnheim (1923-1992) : son histoire, sa production, un livre hommage, dans lequel Pierre Meyer offre au lecteur une première approche de l’histoire de cette entreprise, des procédés de fabrication et de la production de plaques émaillées. En 2003, il consacre une exposition à cette entreprise alsacienne qui a été un des leaders européens dans son secteur d’activité. En 2012, il livre une nouvelle publication plus détaillée : Les plaques émaillées publicitaires de l’Émaillerie alsacienne de A à Z.

2La démarche de Pierre Meyer se démarque de celle du collectionneur-type. Elle s’apparente à un travail d’enquête et de recensement autour de cette enseigne. Pierre Meyer a eu la chance de pouvoir se rendre dans les années 1990 sur le site de l’entreprise fermé. Il y découvre des bons de commande, des livres de compte, des esquisses, des pierres lithographiques, des pochoirs… documents que le collectionneur, avec l’accord des propriétaires, a récupéré. Il entreprend alors aussi de rencontrer des anciens salariés de l’émaillerie de Hœnheim et recueille leurs témoignages.

3Ainsi, documents d’archives, photographies d’époque, témoignages d’anciens salariés, pièces de collection se retrouvent côte à côte dans cette publication qui devient un travail de mémoire et laisse une trace écrite pérenne de cette aventure industrielle qui n’a pas seulement marqué Hœnheim. Sans nul doute, ces plaques font aujourd’hui partie de la culture populaire, d’une culture commune. Qui ne se souvient pas de ces marques et images familières : une vache enjouée symbole d’une spécialité fromagère, un Bibendum en chambres à air, un buveur de bière assis sur un tonneau, les célèbres Bouillon Kub…

4Objets de collection désormais recherchés, les plaques émaillées furent jadis des objets familiers. Bien avant les spots publicitaires, elles vantaient les mérites de marques qui leur doivent en partie leur renom. Leur fabrication impliquait un procédé graphique et créatif. La plaque émaillée est un support de communication et de publicité qui a connu son plus grand développement dans la première moitié du XXe siècle jusque dans les années 1960-70. L’Émaillerie Alsacienne Strasbourg-Hœnheim a vu le jour en 1923 grâce à l’industriel Georges Weill, qui décide de se lancer dans l’émaillerie, activité alors novatrice en Alsace. Dans l’usine de Hœnheim, ont été fabriquées certaines des plus belles plaques publicitaires qu’on a pu voir et admirer sur les façades des magasins ou des garages de France. L’activité décline dès les années 1970, le site sera vendu en 1982 et, en 2005, le lieu historique de la plaque émaillée de France, comme le définit Pierre Meyer, sera démoli pour laisser place aujourd’hui à un quartier résidentiel dont les habitants ne soupçonnent probablement pas l’histoire industrielle exceptionnelle qui s’y est déroulée.

5Ce livre raconte ainsi, en trois volets successifs, richement illustrés et documentés, l’aventure de cette usine alsacienne, du moins ce qu’il a été possible de reconstituer. Pierre Meyer y présente des pans de son histoire, livre des secrets de fabrication et une rétrospective de sa production de 1923 à 1982. L’auteur a opéré une sélection parmi les plaques dont il a dénombré plus de 10 000 modèles, plaques publicitaires et signalétiques confondues, pour illustrer dans cet ouvrage l’abondance, la diversité et la richesse de la production de l’Émaillerie alsacienne Strasbourg-Hœnheim et la sauver de l’oubli.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Esch, « MEYER (Pierre), Les plaques émaillées publicitaires de l’Émaillerie alsacienne de A à Z », Revue d’Alsace, 140 | 2014, 537-538.

Référence électronique

Christine Esch, « MEYER (Pierre), Les plaques émaillées publicitaires de l’Émaillerie alsacienne de A à Z », Revue d’Alsace [En ligne], 140 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2014, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://alsace.revues.org/2114

Haut de page

Auteur

Christine Esch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page