Navigation – Plan du site

La Bataille de Leipzig : son souvenir et sa commémoration en 1913 à travers le regard particulier de l’Alsace-Lorraine

The Battle of Leipzig: his memory and commemoration in 1913 through the particular point of view from Alsace-Lorraine1913 feiert Deutschland den hundertsten Jahrestag der Völkerschlacht bei Leipzig. Die Gefühle der Elsaß- Lothringer
Jérôme Schweitzer
p. 219-234

Résumé

Défaite de Napoléon qui entraîna la chute définitive de son empire européen, la Bataille de Leipzig fut l’une des plus importantes confrontations qu’a connu le monde jusqu’aux combats de la Première guerre mondiale. En Allemagne, la bataille entre dans les mémoires comme étant la victoire des Allemands unis face au despotisme que souhaitait lui imposer la France. Durant tout le XIXe siècle, le souvenir de Leipzig est ainsi disputé entre les différents courants nationalistes allemands. L’aboutissement de cette entreprise mémorielle est atteint en octobre 1913, lorsqu’une Allemagne unifiée au sein d’un nouvel empire décide de célébrer avec faste le centenaire de la Bataille des nations. L’Alsace-Lorraine, province acquise par l’Allemagne en 1871, se trouve alors dans une situation particulière, invitée à célébrer une bataille durant laquelle elle se trouvait alors dans les rangs des vaincus. De fait, les opinions sont partagées entre ceux qui veuillent croire en un avenir au sein de l’Allemagne et ceux qui regrettent un « culte du passé » aux relents militaristes. Cette crise de conscience alsacienne fut brutalement mise en pleine lumière lorsqu’éclata l’Affaire de Saverne à peine un mois plus tard.

Napoleons defeat which led to the ultimate downfall of his european empire, the Battle of Leipzig was one of the most important confrontations the world known before the fighting of the First World War. In Germany, the battle was remembered as the victory of the united Germans against French despotism. Throughout the 19th century, the memory of Leipzig was contested between German nationalist currents. October 1913: the outcome of this memory is reached when an unified Germany decides to celebrate with pomp the centenary of the Battle of the Nations. Alsace –Lorraine acquired by Germany in 1871, was then in a particular situation: invited to celebrate a battle in which it stood among the ranks of the defeated. In fact, opinions were divided between those who wanted to believe in a German future and those who regret a “cult of the past” and of militarism. A few months later, this crisis of Alsatian conscience was brutally put in full light with the Saverne Affair.

Wir erlauben uns zu erinnern: Im Jahre 1913 wurde Napoleon in der sogenannten Völkerschlacht bei Leipzig vernichtend geschlagen. Die Schlacht war die wichtigste kriegerische Auseinandersetzung der modernen Geschichte vor dem Ersten Weltkrieg, besiegelte sie doch den endgültigen Untergang von Napoleons Europäischem Reich. Für die Deutschen hatte die Schlacht noch eine weitere, vielleicht sogar noch größere Bedeutung. Deutschland war seit einigen hundert Jahren eine Anhäufung von bis zu hundert mehr oder weniger selbständigen und untereinander verfeindeten Herrschaften verschiedener Konfession. 1813 kämpften die Deutschen erstmals wieder Seite an Seite. Der Lohn war der große Sieg gegen den Despotismus. Während des ganzen 19. Jahrhunderts streiten sich die Nachkommen über die wahre Bedeutung dieses Sieges. Im Oktober 1913 ist Deutschland ein geeinter Staat. Die Streitigkeiten sind vergessen, und das hundertste Jubiläum der Völkerschlacht ist ein ausgezeichneter Anlaß für eine pompöse Feier. Elsaß - Lothringen ist seit 1871 Teil Deutschlands. Das Gedenken an 1813 erweckt in dem Reichsland zwiespältige Gefühle, hat es doch in den Reihen der Besiegten gekämpft. Zwei Strömungen stehen sich diametral gegenüber. Die einen glauben an eine Zukunft im Deutschen Reich. Den anderen graut es vor diesem «Kult der Vergangenheit». Knapp einen Monat später wird dieser Zwiespalt allen offenbar. In Saverne ereignet sich Zwischenfall, der als «Affaire von Saverne» bekannt werden sollte.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2017.

Plan

Leipzig, de la défaite honorable au désastre
Un retentissement considérable
Les célébrations de 1913 à Leipzig
Octobre 1913 en Alsace, une position ambiguë

Aperçu du texte

Moins connue en France que Waterloo qui mît un terme définitif à l’épopée napoléonienne, la bataille de Leipzig ne constitue pas moins un événement majeur qui entraîna l’effondrement de l’ordre européen établi par Napoléon à partir de 1805. La bataille de Leipzig ou Völkerschlacht en Allemagne fut la plus importante confrontation qui eut lieu en Europe avant les combats de la Première guerre mondiale. Elle eut un retentissement considérable sur l’histoire du continent et notamment en Allemagne où sa mémoire fut disputée tout au long du 19e siècle. En 1913, l’Allemagne est unifiée sous l’égide d’un empereur depuis 1871 date de l’achèvement d’un cycle linéaire qui aurait débuté par les Guerres de libération / Befreiungskriege dont la bataille Leipzig furent le point d’orgue. De fait, les commémorations du centenaire de cette grande victoire revendiquée par les Allemands revêtent une importance majeure pour le pouvoir de Guillaume II. Il s’agit d’affirmer la puissance impérial à un mom...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Schweitzer, « La Bataille de Leipzig : son souvenir et sa commémoration en 1913 à travers le regard particulier de l’Alsace-Lorraine », Revue d’Alsace, 140 | 2014, 219-234.

Référence électronique

Jérôme Schweitzer, « La Bataille de Leipzig : son souvenir et sa commémoration en 1913 à travers le regard particulier de l’Alsace-Lorraine », Revue d’Alsace [En ligne], 140 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 26 mars 2017. URL : http://alsace.revues.org/2134 ; DOI : 10.4000/alsace.2134

Haut de page

Auteur

Jérôme Schweitzer

Responsable du pôle d’excellence alsatique à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page