Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les périodes de l'histoire
XVIIe et XVIIIe siècles

GODIE (Elodie), Mémoire concernant la province d’Alsace de Chrétien Frédéric Pfeffel, de la souveraineté en Alsace de 1648 à la fin de l’Ancien Régime

Société académique du Bas-Rhin pour le progrès des Sciences, des Lettres, des Arts et de la Vie économique, Bulletin t. CXXXIII-CXXXIV, 2013-2014, 155 p.
Claude Muller
p. 480-481
Référence(s) :

Godié (Elodie), Mémoire concernant la province d’Alsace de Chrétien Frédéric Pfeffel, de la souveraineté en Alsace de 1648 à la fin de l’Ancien Régime, Société académique du Bas-Rhin pour le progrès des Sciences, des Lettres, des Arts et de la Vie économique, Bulletin t. CXXXIII-CXXXIV, 2013-2014, 155 p.

Texte intégral

1Voici une publication réjouissante pour tous ceux qui s’intéressent à l’Alsace du XVIIIe siècle. Il s’agit du Mémoire concernant la province d’Alsace (ADBR 43 J 16) de Chrétien Frédéric Pfeffel (1726-1807), jurisconsulte du roi, frère aîné du poète aveugle Théophile Conrad Pfeffel (1736-1809). Le texte, bien annoté, est précédé d’une préface d’Alain Lemaître, professeur à l’Université de Haute Alsace, lequel souligne avec raison l’existence d’une vingtaine de ces rapports pour l’Alsace entre 1648 et 1789, alors que la Bretagne en connaît à peine trois pour la même période. L’ouvrage vaut par les pertinents commentaires d’Elodie Godié, qui a consacré son master recherche à comprendre et expliquer le texte bien connu de Pfeffel. Parmi ses bonnes conclusions, relevons que « ce mémoire, qui s’inscrit dans une longue tradition du genre, sans doute unique dans le royaume, est original et se démarque de bien d’autres mémoires par sa qualité, sa concision et par sa date de rédaction relativement tardive, qui permet de considérer la province d’Alsace sur le long terme, depuis 1648 jusque dans les dernières décennies d’Ancien Régime » (p. 52).

2Le recenseur ne peut que souscrire au fait que ce texte « donne à voir une Alsace complexe, dans laquelle héritage germanique et modernité française se rejoignent, faisant de l’Alsace une province originale et riche par ses cultures. L’étude de ce mémoire permet de considérer l’Alsace sous deux facettes différentes, l’une allemande, l’autre française » (p. 92). Peut-être pourrait-on aller plus loin ? D’une part le texte de Pfeffel est représentatif de la pensée des milieux protestants alsaciens de l’époque par rapport à « l’annexion » française, dixit le jurisconsulte. Une pensée reprise à son compte par le doyen, luthérien, Georges Livet (Revue d’Alsace, no116, 1989-1990, p. 9‑21). D’autre part, lorsque le recours aux armes s’étiole au XVIIIe siècle, ce rapport matérialise l’utilisation des jurisconsultes alsaciens protestants, les seuls en définitive à posséder à la fois l’allemand et le droit public international (voir les relations du père de Chrétien Frédéric Pfeffel, Jean Conrad Pfeffel (1682‑1738)), dans l’espoir de faire progresser l’impérialisme français par un autre moyen que la force. On n’en est pas, alors, à une contradiction près, vu l’antagonisme confessionnel latent, lequel voisine pourtant avec un irénisme peu voyant, mais réel.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « GODIE (Elodie), Mémoire concernant la province d’Alsace de Chrétien Frédéric Pfeffel, de la souveraineté en Alsace de 1648 à la fin de l’Ancien Régime », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 480-481.

Référence électronique

Claude Muller, « GODIE (Elodie), Mémoire concernant la province d’Alsace de Chrétien Frédéric Pfeffel, de la souveraineté en Alsace de 1648 à la fin de l’Ancien Régime », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 24 mars 2017. URL : http://alsace.revues.org/2232

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page