Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Guerres mondiales
Seconde Guerre mondiale

STRAUEL (Jean-Philippe) et PITTINO (Hubert), La bataille de Grussenheim. 27, 28 et 29 janvier 1945

Association Les Amis d’Annette de Rathsamhausen, baronne de Guérando, et du Vieux Grussenheim, 2014, 180 p.
Olivier Conrad
p. 509-510
Référence(s) :

Strauel (Jean-Philippe) et Pittino (Hubert), La bataille de Grussenheim. 27, 28 et 29 janvier 1945, Association Les Amis d’Annette de Rathsamhausen, baronne de Guérando, et du Vieux Grussenheim, 2014, 180 p.

Texte intégral

1Ce livre sur la libération de Grussenheim prend place dans la liste des publications suscitées par les commémorations du soixante-dixième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’une description détaillée des journées du 26, 27, 28 et 29 janvier 1945 : l’approche des troupes alliées, la difficile entrée dans la commune puis sa défense face à la dernière contre-attaque allemande. C’est aussi, en filigrane, un hommage aux soldats de la 2e division blindée du général Leclerc. L’ouvrage est construit en trois parties. La première est un récit exhaustif des combats, par Hubert Pittino, historien de la 2e DB. Jean-Philippe Strauel, président de la Société d’Histoire de la Hardt et du Ried et historien de sa commune, a rassemblé, dans la deuxième partie, quarante-trois témoignages de combattants et de témoins, collectés tout au long de ces soixante-dix dernières années : des récits publiés dès 1945 jusqu’aux témoignages recueillis in extremis dans les années 2000. L’intérêt principal du livre réside dans ces témoignages, dans leur qualité, leur diversité et leur complémentarité. Ce sont ceux du général Alain de Boissieu, mais aussi et surtout ceux d’anonymes, conducteurs de chars, radios, chauffeurs de half-track, tireurs ou femmes ambulancières. On retrouve toute la diversité des hommes de la 2e DB, militaires de carrière ou engagés volontaires, autant de parcours individuels différents, dont beaucoup vont s’arrêter dans des combats terribles, menés par un temps glacial qui ajoute à l’atmosphère de terreur et de violence. Un regret, toutefois, à la lecture de ces témoignages : qu’ils n’aient pas été mis davantage en perspective, par des commentaires et annotations.

2La lecture de l’ouvrage doit se faire en ayant à l’esprit le contexte bien particulier des combats qu’il relate. Grussenheim, pas d’avantage que les autres communes de la Poche de Colmar, n’est un lieu d’une importance stratégique cruciale, et pourtant les combat y ont été particulièrement acharnés. La Poche de Colmar représente en ce début d’année 1945 la dernière portion de territoire français tenue par les Allemands, un territoire revendiqué comme terre allemande, d’où l’acharnement bien souvent désespéré des soldats du Troisième Reich. Existe-t-il, d’ailleurs, des témoignages côté allemand ? Pour les Français, la réduction de cette poche de résistance était le dernier obstacle avant l’entrée en territoire allemand. Or il était impératif pour les autorités françaises, civiles et militaires, d’avoir à terme une zone d’occupation, de montrer aux Américains, dont ils ont besoin pour y arriver, qu’ils sont capables militairement. Les combats de la Poche de Colmar, en l’occurrence ceux de Grussenheim, devaient en être une illustration.

3Jean-Philippe Strauel présente en fin d’ouvrage, dans la troisième partie, les lieux de mémoire qui existent aujourd’hui à Grussenheim. Meurtrie en 1945, la commune a su rendre hommage à ses libérateurs, notamment à ceux qui ont payé de leur vie leur engagement en faveur de la liberté.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Conrad, « STRAUEL (Jean-Philippe) et PITTINO (Hubert), La bataille de Grussenheim. 27, 28 et 29 janvier 1945 », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 509-510.

Référence électronique

Olivier Conrad, « STRAUEL (Jean-Philippe) et PITTINO (Hubert), La bataille de Grussenheim. 27, 28 et 29 janvier 1945 », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 24 mars 2017. URL : http://alsace.revues.org/2272

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page