Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les lieux et les hommes

HECKENDORN (André), Mulhouse, L’esprit d’une ville

Préface de Georges Bischoff, Éditions du Belvédère, 2013, 208 p.
Gabrielle Claerr Stamm
p. 520-521
Référence(s) :

Heckendorn (André), Mulhouse, L’esprit d’une ville (préface de Georges Bischoff), Éditions du Belvédère, 2013, 208 p.

Texte intégral

1« Pour l’historien, qui cherche à comprendre les choses dans la durée, Mulhouse est ce qu’on peut appeler un cas d’école. Un mystère qu’on a la prétention d’élucider avant qu’il ne se dérobe à nouveau », Georges Bischoff qualifie ainsi Mulhouse dans sa préface, une ville qu’il connaît depuis son enfance.

2André Heckendorn nous en reconstitue l’histoire depuis le fossé rhénan qui l’a vu naître, en passant par les découvertes archéologiques et l’hypothétique moulin ! Le petit bourg agricole devenant ville par la volonté de Frédéric Barberousse, accueille des couvents, cistercien, augustin, dominicain… Au fil des pages, le livre déroule l’histoire de la ville, de ses corporations ou tribus, de ses remparts, ses rapports privilégiés avec les Suisses… D’abord terre catholique, Mulhouse accueille le « nouveau culte », prend ses distances vis-à-vis de Luther et se rapproche du réformateur Zwingli. La seconde partie de l’ouvrage est consacrée à « Mulhouse, capitale de l’industrie française », avec l’impression sur étoffes, le tissage, les nombreuses usines qui font de Mulhouse « la ville aux cent cheminées ». Comment améliorer le sort des milliers d’ouvriers ? Quel fut le rôle de la Société Industrielle de Mulhouse, des philanthropes, des francs-maçons ? Plusieurs chapitres sont consacrés au développement de la ville au XIXe siècle, à son expansion, à la construction de ses édifices religieux. Des figures remarquables émergent, patrons d’industrie, curés, militaires, maires. Mulhouse, ville d’art et d’histoire, nœud autoroutier, desservie par le TGV et le Tram-train, intégrée à la M2A, doit encore gérer en ce début du XXIe siècle « le respect des origines et des convictions politiques, religieux ou philosophiques par chacun, condition indispensable de la paix sociale, surtout dans une ville dont la diversité sociologique est exceptionnelle ».

3L’ouvrage, s’il reste très classique dans sa manière d’aborder l’histoire, l’esprit d’une ville, propose des pages agréables à lire, à l’illustration d’une très grande qualité. Pas de notes, mais une bibliographie par chapitre invite à approfondir les sujets.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gabrielle Claerr Stamm, « HECKENDORN (André), Mulhouse, L’esprit d’une ville », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 520-521.

Référence électronique

Gabrielle Claerr Stamm, « HECKENDORN (André), Mulhouse, L’esprit d’une ville », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://alsace.revues.org/2292

Haut de page

Auteur

Gabrielle Claerr Stamm

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page