Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Les communautés

OSWALD (Grégory) et SCHLAEFLI (Louis) (dir.), Les Jésuites à Molsheim et ses environs (1580-1765)

Société d’histoire et d’archéologie de Molsheim et environs, 2015, 128 p.
Claude Muller
p. 535-536
Référence(s) :

Oswald (Grégory) et Schlaefli (Louis) (dir.), Les Jésuites à Molsheim et ses environs (1580-1765), Société d’histoire et d’archéologie de Molsheim et environs, 2015, 128 p.

Texte intégral

1« Omnia ad majorem Dei gloriam ». En 1980, la Société d’histoire de Molsheim consacrait un numéro spécial aux Jésuites. Plus d’un tiers de siècle plus tard, elle récidive avec une nouvelle publication sur le même thème. Deux ouvrages, par conséquent, et pourtant deux livres totalement différents. Le lecteur mesure d’abord les progrès technologiques, permettant des mises en pages aérées et lumineuses d’une multitude de photographies de qualité. Il constate surtout qu’aucun des thèmes de 1980 ne réapparaît en 2015. Il s’agit donc là d’un tome second inédit, apportant son (f)lot d’informations nouvelles.

2Trait d’union tout de même entre ces deux livres, Louis Schlaefli, conservateur de la bibliothèque du Grand Séminaire de Strasbourg depuis maintenant un demi-siècle. Ce chercheur prolifique, modèle à suivre pour les jeunes générations, familier aussi bien de l’allemand que du latin, nous livre une contribution essentielle sur l’œuvre éducative des Jésuites, leur pastorale, leur raison d’être, c’est-à-dire la controverse annonciatrice de la conversion supposée et espérée. S’appuyant sur des archives peu utilisées jusqu’à présent, notamment le dépouillement de la fameuse Synopsis, Louis Schlaefli apporte une contribution de poids à l’histoire religieuse alsacienne. L’étude architecturale de l’ancienne église des Jésuites par Daniel Gaymard souligne l’originalité de sa construction. Celle de Grégory Oswald en dévoile les trésors artistiques. Une belle carte des répartitions des propriétés jésuites, due encore à Grégory Oswald, amène ses commentaires pertinents. Pierre-Valentin Blanchard évoque enfin, avec érudition, le devenir des bâtiments du collège jésuite après 1765.

3Un rêve impossible d’érudit s’impose pour terminer. En 1959, la Société d’histoire de Haguenau publiait intégralement la chronique des Jésuites locaux, en latin, publication qui, par ailleurs, n’a guère engendré d’études postérieures en langue vernaculaire. Reste donc la fameuse Synopsis de Molsheim, toujours manuscrite. Ne faudrait-il pas l’éditer, malgré le désastre économique annoncé et la mort du latin proclamée urbi et orbi ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « OSWALD (Grégory) et SCHLAEFLI (Louis) (dir.), Les Jésuites à Molsheim et ses environs (1580-1765) », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 535-536.

Référence électronique

Claude Muller, « OSWALD (Grégory) et SCHLAEFLI (Louis) (dir.), Les Jésuites à Molsheim et ses environs (1580-1765) », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 20 juillet 2017. URL : http://alsace.revues.org/2326

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page