Navigation – Plan du site
Fêtes en Alsace de l'Antiquité à nos jours

La visite de Guillaume II à Strasbourg en août 1908

Une manifestation du culte impérial
William II visiting Strasbourg in May 1908: an instance of imperial cult
Der Staatsbesuch Wilhelms II. im Mai 1908. Der Kult um die Person des Kaisers wird eine große Schau
François Uberfill
p. 259-278

Résumés

Guillaume II multiplie les voyages et séjours en Alsace. Ceux-ci se déroulent au milieu d’un déploiement de faste et de démonstrations militaires imposants. La visite de Guillaume II en mai 1908, à l’occasion du vingtième anniversaire de son accession au trône, surpasse toutes les autres par la décoration de la ville transformée en village Potemkine et la mise en scène de la personne de l’empereur et de la famille impériale. Guillaume II apparaît comme le digne successeur du fondateur du Reich, le valeureux chef d’une armée puissante, mais aussi comme le Père de la Patrie qui veille sur une province qui lui est chère. La fête donnée en son honneur se déroule à la fois sur la place impériale, tout le long des artères traversées par les cortèges et sur le champ de parade du Polygone. Le maire Schwander, soucieux de faire aussi bien que ses collègues Oberbürgermeister des autres États, a voulu associer la population à l’hommage rendu au Kaiser. Il a mobilisé près de deux cents associations pour former des haies d’honneur le long du parcours. Mais une bonne partie des Strasbourgeois reste sur sa réserve.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Plan

La prudence de Guillaume Ier
Le souci de Guillaume II de se mettre en scène
Les minutieux préparatifs de la réception de l’été 1908
Les illuminations de la Ville
L’accueil du vendredi 28 août : l’hommage des autorités civiles
La matinée du samedi 29 août : la parade militaire du XVe Corps d’Armée et le retour triomphal du Kaiser au palais
Mobilisation générale des associations pour rendre hommage à l’empereur
Mobilisation des écoles de Strasbourg et environs
Conclusion des festivités
Les Strasbourgeois entre curiosité et indifférence

Aperçu du texte

Les rois de Prusse devenus empereurs du Reich allemand en 1871 ont rapidement compris tout l’intérêt qu’ils avaient à instaurer autour du prince victorieux des célébrations destinées à magnifier le Reich, mais aussi la dynastie des Hohenzollern. De telles manifestations ont été introduites dans tous les États, principautés et villes libres de l’Empire et ne sont nullement propres à l’Alsace-Lorraine. Mais, en Alsace-Lorraine, le problème est particulier. Il s’agit, en profitant de la défaite française de 1870/71, de l’effondrement du Second Empire et du désamour à l’égard de son fondateur, d’occuper le vide qui en est résulté et d’inscrire dans les esprits, par les textes et par la fête, le changement intervenu. Mais aussi, de réaliser le grand dessein de Guillaume Ier, renouer avec le passé allemand en enjambant la longue parenthèse française de 1648-1870. L’opération sera menée avec opiniâtreté et persévérance par Guillaume Ier et Guillaume II, le premier agissant toutefois avec u...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Uberfill, « La visite de Guillaume II à Strasbourg en août 1908 », Revue d’Alsace, 141 | 2015, 259-278.

Référence électronique

François Uberfill, « La visite de Guillaume II à Strasbourg en août 1908 », Revue d’Alsace [En ligne], 141 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2018, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://alsace.revues.org/2376 ; DOI : 10.4000/alsace.2376

Haut de page

Auteur

François Uberfill

Professeur agrégé h. cl. e.r.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page