Navigation – Plan du site
Dossier: les reconstructions d'après-guerre en Alsace

Reconstituer et reconstruire l’habitat rural après la Première Guerre mondiale : l’exemple des communes de la haute vallée de Munster (1919 - vers 1930)

Rebuilding rural housing after World War I: the example of the upper Munster valley villages
Wiederherstellung und Wiederaufbau ländlicher Siedlungen nach dem Ersten Weltkrieg am Beispiel der Gemeinden des Oberen Münstertals (1919-1930)
Jérôme Raimbault
p. 95-115

Résumés

Au cours de la première année de la Grande Guerre, huit des neuf communes implantées en amont de la ville de Munster (Haut-Rhin), situées alors de part et d’autre de la ligne de front, sont anéanties dans des proportions supérieures à 90%. Plus d’une décennie est nécessaire pour mener à terme l’immense chantier de reconstitution de leur territoire et de reconstruction de leur habitat rural. Au sein d’un département nouvellement recouvré par la France, le service de la Reconstitution en Haute-Alsace va œuvrer dès 1919 au dédommagement des sinistrés et au relèvement des ruines. Il est chargé de l’application des lois prises par le gouvernement : loi sur les dommages de guerre (nommée aussi « Charte des sinistrés ») du 17 avril 1919 et loi sur les sociétés coopératives de reconstruction du 15 août 1920. Palliant les défaillances initiales de l’État, ces sociétés vont à partir de 1921 superviser et assurer la grande majorité des travaux de reconstruction des maisons et des fermes, en coordonnant l’activité des hommes de l’art, architectes et entrepreneurs. Cette entreprise d’une ampleur inédite donne la possibilité aux architectes de repenser les formes d’un habitat dont la sobriété est caractéristique de la moyenne montagne vosgienne. Prenant le dessus sur le courant moderniste, le courant régionaliste anime les architectes de la Reconstruction. Ceux-ci font renaître un habitat qui réinvestit les volumes et les distributions anciens et dont la modernité se manifeste par le choix des matériaux.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2019.

Plan

Les conséquences de la Première Guerre mondiale dans une vallée alsacienne du massif des Vosges
Une reconstruction d’ensemble et par étapes pour effacer les ruines
La mise en place des services administratifs dans le Haut-Rhin
Le rôle déterminant des sociétés coopératives de reconstruction dans le Haut-Rhin
Les « hommes de l’art » à l’œuvre : architectes et entrepreneurs
Les formes nouvelles de l’habitat rural de la haute vallée de Munster
De l’effet du régionalisme
Les matériaux mis en œuvre : entre tradition et modernité

Aperçu du texte

Après la Grande Guerre, treize départements français sont déclarés sinistrés en raison des dommages importants dont ils ont été les victimes. Parmi eux, le Haut-Rhin, qui est revenu à la France avec le Bas-Rhin et la Moselle, a subi des dégâts d’une ampleur inédite dans son histoire, dont le montant a été estimé à près d’un milliard et demi de francs. Sur son territoire, la haute vallée de Munster est, avec la partie ouest du Sundgau, une des zones les plus touchées lors des combats et ses communes montagnardes ne sont plus que champs de ruines. Le vaste chantier qui s’ouvre dès 1919 a pour objectif de procéder à leur reconstitution ainsi qu’à la reconstruction d’un bâti rural varié qui se compose de très nombreuses fermes. Pour faire face à la complexité de la tâche, le premier travail incombant au gouvernement est de nature législative et réglementaire. Dans un même mouvement, il s’agit de doter les départements concernés d’une structure administrative idoine, d’élaborer lois, déc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Raimbault, « Reconstituer et reconstruire l’habitat rural après la Première Guerre mondiale : l’exemple des communes de la haute vallée de Munster (1919 - vers 1930) », Revue d’Alsace, 142 | 2016, 95-115.

Référence électronique

Jérôme Raimbault, « Reconstituer et reconstruire l’habitat rural après la Première Guerre mondiale : l’exemple des communes de la haute vallée de Munster (1919 - vers 1930) », Revue d’Alsace [En ligne], 142 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://alsace.revues.org/2410 ; DOI : 10.4000/alsace.2410

Haut de page

Auteur

Jérôme Raimbault

Chercheur au Service de l’Inventaire du Patrimoine Culturel - Alsace, Direction de la Culture, du Patrimoine et de la Mémoire / Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page