Navigation – Plan du site
Dossier: les reconstructions d'après-guerre en Alsace

L’Ancienne Douane de Strasbourg

Reconstruction et reconversion d’un monument historique strasbourgeois détruit pendant la Seconde Guerre mondiale
Rebuilding and converting a historic building that had been destroyed during World War II: the Ancienne Douane in Strasbourg
Das Alte Zollhaus in Strassburg. Wiederaufbau und neue Nutzung eines im zweiten Weltkrieg zerstörten Straßburger denkmalgeschützten Gebäudes
Cécile Rivière
p. 183-206

Résumés

Suite aux lourdes destructions subies par l’Ancienne Douane de Strasbourg pendant la Seconde Guerre mondiale, un projet de reconstruction et de reconversion est élaboré pendant deux décennies (1945-1963). Dès l’origine, apparaît une dissociation entre l’enveloppe et les fonctions, traitées par différents acteurs. Le lien formel est assuré par l’architecte Robert Will. L’évolution dans les deux domaines (contenant/contenu) montre la prédominance de deux facteurs communs : l’identité du lieu et le tourisme. Du point de vue des fonctions, le restaurant-brasserie et les salles d’exposition attirent un public local mais aussi touristique. Du point de vue architectural, il s’agit de reconstituer un paysage urbain « historique » servant d’avant-plan à la cathédrale depuis les quais. Ainsi, la façade sur l’Ill et les toitures font l’objet d’une reconstitution intégrale d’un état historique (1780-1819), avec quelques modifications dues aux fonctions et à la structure en béton armé. Vient également s’y adjoindre une terrasse sans antécédent historique, illustration de la politique touristique de la Ville. Jugées peu importantes, les façades sur rue et latérale, non classées, sont extrêmement simplifiées, y perdant leur pittoresque. Enfin, l’architecture des espaces intérieurs est de style moderne, sans lien avec l’histoire ou l’enveloppe du bâtiment. Cette dernière a alors pour seul rôle d’être un objet urbain. Cette conception du patrimoine est proche du façadisme : à elles seules, la façade sur l’Ill et les toitures sont sensées représenter l’identité du bâtiment entier. Ce projet de recréation d’une perspective « historique » peut être apparentée à du pastiche : la stratification historique réelle de l’édifice n’est que très peu lisible.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2019.

Plan

Le jeu des acteurs d’une reconstruction à double enjeu : usages et bâti
Choix programmatiques : de l’échelle locale…
… au pôle touristique et culturel
Choix architecturaux : les raisons de la reconstruction « à l’identique »
Interprétation de la notion de reconstruction « à l’identique »
Analyse du projet
Conclusion

Aperçu du texte

Face à l’ampleur des destructions causées par la Seconde Guerre mondiale apparurent de nouveaux questionnements liés à la reconstruction des villes. Le champ des modes de reconstruction s’élargit alors considérablement, allant de la table-rase à la reconstitution historique minutieuse. L’approche choisie ici pour aborder cette période complexe est l’étude d’un cas particulier de reconstruction d’un monument, en en identifiant les acteurs et les problématiques architecturales et politiques. À cet égard, la reconstruction de l’Ancienne Douane de Strasbourg, détruite en grande partie par le bombardement allié du 11 août 1944, forme un objet d’étude particulièrement intéressant.

Fig. 1 : Vue de l’Ancienne Douane en 1630 : « Automne, Marché aux Vins », par Wenceslas Hollar

Fig. 1 : Vue de l’Ancienne Douane en 1630 : « Automne, Marché aux Vins », par Wenceslas Hollar

Au premier plan : le marché aux vins et les deux grues. Viennent ensuite les trois corps de bâtiment. Le long de la façade sur l’Ill, les appentis incurvés. Derrière, le pont du Corbeau

Archi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cécile Rivière, « L’Ancienne Douane de Strasbourg », Revue d’Alsace, 142 | 2016, 183-206.

Référence électronique

Cécile Rivière, « L’Ancienne Douane de Strasbourg », Revue d’Alsace [En ligne], 142 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 27 juin 2017. URL : http://alsace.revues.org/2413 ; DOI : 10.4000/alsace.2413

Haut de page

Auteur

Cécile Rivière

Architecte DE HMONP (ENSAS 2015)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page