Navigation – Plan du site
Comptes rendus
XVIe - XVIIe - XVIIIe siècles

Arnold (Matthieu) dir, Quand Strasbourg accueillait Calvin, 1538-1541

Presses Universitaires de Strasbourg, 2009, 216 p., ISBN 978-2-86820-403-5
Marc Lienhard
p. 446
Référence(s) :

Arnold (Matthieu) dir, Quand Strasbourg accueillait Calvin, 1538-1541, Presses Universitaires de Strasbourg, ISBN 978-2-86820-403-5, 216 p., 2009

Texte intégral

1Le 500e anniversaire de la naissance de Calvin a donné lieu, en 2009, à de nombreuses manifestations et suscité une floraison de publications. Strasbourg se devait d’apporter sa contribution. A côté d’un colloque dont les actes devraient paraître incessamment, une remarquable exposition réalisée à la Bibliothèque Universitaire (BNUS) de la ville a visualisé le séjour strasbourgeois de Calvin, entre 1538 et 1541. Comme le rappelle l’exposé liminaire de Matthieu Arnold (p. 21-32), les biographes de Calvin, à quelques exceptions près, n’ont pas manqué de souligner l’importance de ce séjour dans la vie du réformateur.

2Le présent catalogue, richement illustré, présente les quelque 130 documents exposés pour éclairer ce séjour et la vie de Calvin. Ils sont tous issus des divers fonds strasbourgeois, en particulier de la BNUS, comme le montre Raphaël Laurand (p. 39-41), mais aussi de la médiathèque des Eglises protestantes, de la Bibliothèque et des Archives municipales. Très judicieusement, les cotes précises des documents ont été indiquées. Un apport récent, présenté par Christian Wolff (p. 33-38) s’est ajouté à la riche documentation strasbourgeoise : il consiste en quinze lettres de la collection Sarrau, adressées à Calvin de 1541 à 1563, offertes à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg et déposées à la BNUS. A la suite des trois études que nous venons de mentionner, le présent catalogue se structure en huit parties : I. Jean Calvin avant son arrivée à Strasbourg, II. La Réforme strasbourgeoise et la vie de Calvin à Strasbourg, III. Le grand œuvre : L’Institution de la religion chrétienne, IV. Le pasteur de l’Eglise des Français, V. Le professeur à la Haute Ecole et le commentateur de la Bible, VI. Jean Calvin et la division de la chrétienté, VII. Jean Calvin et Strasbourg après 1541, VIII. Jean Calvin et ses correspondants : les lettres de la collection Sarrau. Des documents autobiographiques de Calvin et un témoignage de Théodore de Bèze, une chronologie et une abondante bibliographie complètent les huit rubriques.

3Le catalogue permet de fixer pour la postérité l’apport, forcément limité dans le temps, d’une exposition qui a connu un réel succès. Il offre aussi, à travers la variété des documents, aussi bien iconographiques que littéraires, une excellente introduction à la vie et au rayonnement de Calvin. La septième section rend fort utilement compte de l’historiographie calvinienne strasbourgeoise au XIXe et XXe siècles. Elle va de Reuss, Cunitz et Baum, réalisateurs de la grande édition scientifique des œuvres de Calvin, à François Wendel, Jean Rott et Rodolphe Peter dont les études sur Calvin font toujours autorité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Lienhard, « Arnold (Matthieu) dir, Quand Strasbourg accueillait Calvin, 1538-1541 », Revue d’Alsace, 136 | 2010, 446.

Référence électronique

Marc Lienhard, « Arnold (Matthieu) dir, Quand Strasbourg accueillait Calvin, 1538-1541 », Revue d’Alsace [En ligne], 136 | 2010, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://alsace.revues.org/243

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page