Navigation – Plan du site
Compte rendus
Les lieux et les hommes
Strasbourg: cathédrale et Koenigshoffen

Bengel (Sabine), Nohlen (Marie-José), Potier (Stéphane) et Kelhetter (Clément), Bâtisseurs de cathédrales, Strasbourg, Mille ans de chantiers

La Nuée Bleue / DNA, 2014 (La grâce d’une cathédrale), 275 p.
Nicolas Lefort
p. 469-470
Référence(s) :

Bengel (Sabine), Nohlen (Marie-José), Potier (Stéphane) et Kelhetter (Clément), Bâtisseurs de cathédrales, Strasbourg, Mille ans de chantiers, La Nuée Bleue / DNA, 2014 (La grâce d’une cathédrale), 275 p.

Texte intégral

1Bâtisseurs de cathédrales : le titre avait déjà été utilisé pour l’exposition que les ateliers de l’Œuvre Notre-Dame avaient organisée à Strasbourg en 1982 et qui avait donné lieu à la publication d’une modeste plaquette. L’ouvrage dont il est question ici a une autre ampleur. Il reprend le généreux format de la collection « La grâce d’une cathédrale », inaugurée en 2007, à laquelle il appartient. Il réunit une équipe pluridisciplinaire de quatre auteurs composée des historiennes de l’art Sabine Bengel et Marie-José Nohlen, de l’architecte Stéphane Potier et du sculpteur Clément Kelhetter. Son sous-titre, Mille ans de chantiers, rappelle que sa publication est intervenue à l’occasion du Millénaire des fondations de la cathédrale, célébré à Strasbourg pendant toute l’année 2015. Le pluriel de « cathédrales » rappelle également qu’il n’y a pas eu un sanctuaire mais plusieurs, à commencer par la cathédrale romane de l’évêque Werner, avant que n’arrive la révolution gothique à Strasbourg. La première partie de l’ouvrage, par Sabine Bengel, permet de suivre les différentes phases de construction, de transformation, d’embellissement et de restauration du monument de 1015 à 2015. Sept années de travail ont été nécessaires pour modéliser l’histoire architecturale complète de l’édifice. Chaque phase, bornée chronologiquement, fait l’objet d’un chapitre qui s’ouvre sur une image de synthèse en 3D, réalisée par Stéphane Potier, montrant l’état d’avancement du chantier de la cathédrale à un moment donné. D’autres modélisations expliquent, de façon très pédagogique, le rôle des arcs-boutants, restituent le projet non réalisé de flèche d’Ulrich d’Ensingen, ou montrent le principe d’emmarchement des huit escaliers qui montent au sommet. La riche illustration se compose, outre ces images de synthèse, des magnifiques dessins d’architecture du Moyen Âge – aujourd’hui rendus visibles au public grâce au concours de la Société des Amis de la Cathédrale –, des photographies en noir et blanc tirées du fonds documentaire de l’Œuvre Notre-Dame, de celles, en couleur, de l’excellent Frantisek Zvardon, ainsi que des documents d’archives. Abondamment illustré, l’ouvrage n’en repose pas moins sur une bibliographie bien construite et l’exploitation des archives médiévales de la Fondation, conservées aux Archives de Strasbourg. Dans les parties 2, 3 et 4, Marie-José Nohlen, revient d’abord sur l’histoire de l’Œuvre Notre-Dame au Moyen Âge, sa création, son développement, son personnel et son budget. Elle traite ensuite du thème des bâtisseurs du Moyen Âge, avec des développements sur les différents corps de métiers (architectes, « parliers », carriers, tailleurs de pierre, charpentiers, couvreurs, verriers, etc.). Elle étudie enfin la question des matériaux et des techniques : le dessin des plans, l’extraction et le transport du grès, les outils et les gestes des tailleurs de pierre – qui restent aujourd’hui les mêmes qu’au Moyen Âge –, les techniques d’assemblage ou les marques lapidaires, mais aussi les autres matériaux comme le bois, le métal et le verre. La cinquième et dernière partie évoque la Fondation aujourd’hui, son statut, son patrimoine, son fonds documentaire, son atelier, son ouverture aux nouvelles technologies… et une de ses missions fondamentales : la transmission d’un savoir-faire qui remonte à sa création avant 1224 et continue de s’enrichir. Une des dernières images de ce beau livre immortalise l’ensemble du personnel de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame, réuni autour du maire de Strasbourg, administrateur de cette institution unique en France, au pied de la cathédrale qu’elle continue à entretenir, à conserver et à restaurer avec l’état propriétaire. On ne peut que conseiller la lecture de cet ouvrage accessible à tous au moment où l’Œuvre sollicite son inscription au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Vers mille ans de chantiers supplémentaires ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Lefort, « Bengel (Sabine), Nohlen (Marie-José), Potier (Stéphane) et Kelhetter (Clément), Bâtisseurs de cathédrales, Strasbourg, Mille ans de chantiers », Revue d’Alsace, 142 | 2016, 469-470.

Référence électronique

Nicolas Lefort, « Bengel (Sabine), Nohlen (Marie-José), Potier (Stéphane) et Kelhetter (Clément), Bâtisseurs de cathédrales, Strasbourg, Mille ans de chantiers », Revue d’Alsace [En ligne], 142 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2016, consulté le 23 février 2017. URL : http://alsace.revues.org/2493

Haut de page

Auteur

Nicolas Lefort

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page