Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Arts et techniques

Le Minor (Jean-Marie) dir., Anatomies et pathologies : Les collections morphologiques de la Faculté de Médecine de Strasbourg

Strasbourg, 2010
Jean-Marie Vetter
p. 500-501
Référence(s) :

Le Minor (Jean-Marie) dir., Anatomies et pathologies : Les collections morphologiques de la Faculté de Médecine de Strasbourg, Strasbourg, 2010

Texte intégral

1Cet ouvrage est un hommage au caractère exceptionnel de l’œuvre de nos prédécesseurs qui, depuis les origines de notre Faculté, ont su constituer des collections, comparables et parfois supérieures à celles qui furent réunies à Paris, à Londres, à Berlin, à Vienne ou à Padoue, pour ne citer que les principales.

2De 1517, date de la première dissection humaine à Strasbourg et de la première publication de deux feuilles volantes gravées sur bois représentant les viscères et le squelette humain, en passant par la création de la première chaire strasbourgeoise d’Anatomie en 1652, la prééminence des études anatomiques, base de tout enseignement médical, est le soin premier des Maîtres qui nous ont précédés.

3Dès 1670, s’est installé un amphithéâtre anatomique abritant, dans le chœur de l’ancienne chapelle Saint Ehrard, aujourd’hui chapelle protestante des Hospices Civils, à la fois l’enseignement et les préparations anatomiques indispensables aux démonstrations anatomiques.

4Au fil des pages est retracé l’apport des Anatomistes, la création de la première chaire au monde d’Anatomie Pathologique décidée en 1819 en raison de la richesse des collections strasbourgeoises.

5Ainsi sont retracées, au cours des siècles, les étapes majeures des disciplines morphologiques à Strasbourg, du XVIe siècle à nos jours, et précisée l’histoire et l’état actuel des collections des Instituts d’Anatomie, d’Anatomie Pathologique et d’Embryologie. La triste période de l’annexion et des crimes contre l’Humanité de la Faculté de Médecine nazie (1941-1944) n’est pas passée sous silence.

6Les auteurs insistent sur l’intérêt actuel de ces collections ; elles sont non seulement le témoin historique de la richesse des travaux de nos prédécesseurs, mais également une source documentaire scientifique d’actualité. Il convient de souligner la qualité exceptionnelle de l’iconographie. L’évolution de la démarche éthique concernant l’utilisation des produits du corps humain font de ces objets une source d’information qu’il nous serait impossible, aujourd’hui, de reconstituer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marie Vetter, « Le Minor (Jean-Marie) dir., Anatomies et pathologies : Les collections morphologiques de la Faculté de Médecine de Strasbourg », Revue d’Alsace, 136 | 2010, 500-501.

Référence électronique

Jean-Marie Vetter, « Le Minor (Jean-Marie) dir., Anatomies et pathologies : Les collections morphologiques de la Faculté de Médecine de Strasbourg », Revue d’Alsace [En ligne], 136 | 2010, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 23 mars 2017. URL : http://alsace.revues.org/318

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page