Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Glanes

Burtscher (Jean-Louis), La ligne Maginot à Strasbourg. Faits de guerre méconnus 1939/1945

Le Verger Editeur, 2010
Gabrielle Claerr-Stamm
p. 522
Référence(s) :

Burtscher (Jean-Louis), La ligne Maginot à Strasbourg. Faits de guerre méconnus 1939/1945, Le Verger Editeur, 2010

Texte intégral

1« La défense du Rhin devait s’appuyer sur l’obstacle naturel que représente le fleuve. Cet obstacle, malgré sa largeur de 200 à 300 mètres, ses crues, son fort courant et ses bras latéraux, était toutefois jugé insuffisant. Aussi, la Commission de Défense des Frontières estima qu’il fallait y adjoindre un système d’arrêt, à base d’ouvrages bétonnés ». A Strasbourg, cette défense le long du Rhin qui se déclinait en trois lignes, n’était pas concevable en raison de la proximité du fleuve et du tissu urbain. Elle est donc remplacée par 14 casemates de berge offrant une couverture de feu continue. La couverture est assurée par 50 jumelages de mitrailleuses, 19 mitrailleuses lourdes, 14 fusils-mitrailleurs et 6 canons antichars.

2Les ouvrages de berge de la Ligne Maginot sur le front de Strasbourg au nombre de 14 sont décrits, avec photos et plans. A ces ouvrages, se rajoutent la fortification de campagne construite en 1935-1940, des milliers de blockhaus, d’abris, de positions de tir… Des textes et des photos présentent les différents types d’ouvrage.

3Après les ouvrages, l’auteur évoque les hommes. La place de Strasbourg est défendue par le 226e RI, par cinq pelotons de Garde Républicaine Mobile, cinq bataillons du 205e Régiment Régional de Protection et par la police d’Etat, auxquels se rajoutent une unité de marine, une compagnie d’aérostiers, un bataillon d’instruction du 172e RIF et divers détachements dont le 5e Bataillon de Travailleurs, le tout renforcé par des troupes de campagne.

4Les chapitres suivant sont consacrés à la guerre proprement dite de 1939 à juillet 1940, puis la Ligne Maginot occupée par les Allemands de 1940 à 1944, et enfin la reprise de service en 1944-1945. L’ouvrage s’achève par le bilan des vestiges de la Ligne Maginot à Strasbourg.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gabrielle Claerr-Stamm, « Burtscher (Jean-Louis), La ligne Maginot à Strasbourg. Faits de guerre méconnus 1939/1945 », Revue d’Alsace, 136 | 2010, 522.

Référence électronique

Gabrielle Claerr-Stamm, « Burtscher (Jean-Louis), La ligne Maginot à Strasbourg. Faits de guerre méconnus 1939/1945 », Revue d’Alsace [En ligne], 136 | 2010, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 30 mars 2017. URL : http://alsace.revues.org/356

Haut de page

Auteur

Gabrielle Claerr-Stamm

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page