Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Glanes

Les Actes du Cresat, n° 7

124 p.,juin 2010
Frédéric Kurtz
p. 523-524
Référence(s) :

Les Actes du Cresat, n° 7, juin 2010, 124 p.

Texte intégral

1Voici bouclé le premier septennat du CRESAT, que la RA a suivi depuis ses débuts. Sortie un peu plus tard que d’habitude, les Actes qui reproduisent l’activité de ce centre de recherches de l’Université de Haute-Alsace, témoignent aussi de la mutation des cadres de la recherche historique. La gerbe des maîtrises soutenues constituait encore dans les « Actes » de 2007, le centre d’intérêt principal de la publication ; résultats d’une formation achevée, elles entretenaient l’espoir placé dans les relèves. Désormais ce sont les chercheurs confirmés et les projets massifs qui occupent le terrain. Après nous… Les séminaires du CRESAT nous fournissent les contributions de trois d’entre eux : Philippe Rygiel (Paris) évoque la recherche entreprise à l’ENS sur les femmes dans les migrations ; Patrick Mortal (Lille) nous livre une fort importante communication sur « la métallurgie des frontières du royaume de France » en traitant des fonderies de Charleville, Maubeuge, Klingenthal, Mutzig et Strasbourg, devenue en 1765, le « centre du système des fonderies françaises » et qui le reste jusqu’en 1860. C’est dire l’intérêt de cette contribution sur l’histoire des techniques et des sociétés industrielles de l’Est. Enfin, Olivier Richard évoque une thématique abordée dans sa thèse de doctorat, celle de la constitution de la « mémoire » et de « l’identité urbaine » des villes médiévales, à travers le cas de Ratisbonne. Il y insiste en particulier sur les grandes processions ou messes commémoratives. Quel est, dans ces Actes, le statut des « Contributions » ? Est-ce le signe d’une évolution vers le genre « Revue » ? Toujours est-il que celle de Philippe Jéhin, auteur d’une thèse sur « Les forêts des Vosges du Nord du Moyen Âge à la Révolution » (2005) sur les « Verriers » comme activité de peuplement des forêts et fonds de vallée, et celle de Patrick Perrot sur « les Chemins de fer en Alsace » sont fort bienvenues. Patrick Perrot livre là les premiers éléments d’une enquête sur le patrimoine ferroviaire de la Région Alsace. Trois illustrations mettent en relief les différences « nationales » de styles architecturaux des gares. Plate et fonctionnelle gare de la Compagnie de l’Est (Guewenheim), monumentalité des gares du réseau EL – gare de Eichhoffen, à parements de grès, ou de Muhlbach, avec le recours au Heimatstil – toits à égouts retroussés et colombages –. Mais ces gares étaient l’œuvre d’un service architectural auquel on faisait appel aussi pour de nombreux édifices publics des villes d’Alsace-Lorraine. La position de thèse de Pierre-Christian Guiollard, l’Industrie de l’antimoine et du tungstène, émergence, exploitation et disparition en France métropolitaine, nous retrace l’histoire des découvertes et des usages de ces deux métaux d’alliage utilisés avant tout comme durcisseurs de l’acier mais aussi pour les filaments des ampoules à incandescence. Cette thèse est le produit de l’expérience professionnelle de trente ans et insiste sur l’importance trop méconnue de ces deux métaux dans l’histoire industrielle française. Très structuré et exemplaire, le rapport fait le point sur les apports de la thèse à l’histoire minière française. Un seul mémoire de master pour les Actes 2010, d’une professeur de collège, Lucie Melet, sur un sujet d’importance pour la Haute-Alsace et son histoire contemporaine : le développement de l’industrie chimique bâloise (Ciba-Geigy, Sandoz, Roche) dans le Haut-Rhin, de l’autre coté de la frontière. « Profiter du différentiel de la frontière », telle est la motivation principale au point de départ. Ouverture au marché allemand avant 1914, avantages du recours à une main d’œuvre couverte par la sécurité sociale française après 1945, ce qui n’est pas le cas des « frontaliers », et désormais, volonté de placer en dehors de Bâle, « siège de nombreuses organisations écologistes » des activités de production dont on ne veut plus dans la cité suisse : « tandis que la ville de Bâle devient une technopole des sciences de la vie, la chimie des usines continue d’être repoussée sur les territoires frontaliers, allemands et français ». Mais il est vrai que les restructurations gigantesques en cours dans l’industrie chimique ont transformé le secteur et la chimie suisse se dissout progressivement dans des entreprises multinationales. Les Actes clôturent leur tour d’horizon par l’évocation des projets de recherche en cours. Les « Journées d’histoire industrielle de Mulhouse et de Belfort » sont désormais publiées dans une collection des éditions Picard, dirigée par Pierre Lamard et Nicolas Stoskopf. Après sa journée 2009, sur « Transports, territoires et sociétés », est prévue une journée en novembre sur « Art et Industrie », qui enfourche un sujet très à la mode : le design. Alain J. Lemaitre a coordonné un colloque de l’Association interuniversitaire de l’Est sur « le risque », l’un des points forts de la recherche de l’UHA et du CRESAT, et Céline Borello une Journée d’Études sur « identités plurielles et cadres territoriaux ». Les recherches d’archéologie minière menée par Pierre Fluck sur Sainte-Marie-aux-Mines permettent de renouveler spectaculairement l’histoire économique du Val d’Argent, dont l’activité s’étend sur une durée de plus de 700 ans, depuis le commencement du Xe siècle. Frise chronologique et extrait de carte illustrent fort éloquemment ce compte-rendu d’une recherche approfondie. Nicolas Stoskopf et Pierre Fluck avec l’équipe active du CRESAT relèvent donc une fois de plus le défi d’articuler une recherche aux multiples centres d’intérêt et d’assurer la publication de ses résultats, avec des Actes toujours aussi appréciés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Kurtz, « Les Actes du Cresat, n° 7 », Revue d’Alsace, 136 | 2010, 523-524.

Référence électronique

Frédéric Kurtz, « Les Actes du Cresat, n° 7 », Revue d’Alsace [En ligne], 136 | 2010, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 21 août 2017. URL : http://alsace.revues.org/358

Haut de page

Auteur

Frédéric Kurtz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page