Navigation – Plan du site
La fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace
Les publications de la fédération

La mesure du temps et la pratique du calendrier en Alsace hier et aujourd’hui : Troisième fascicule de la collection Alsace Histoire

Jean-Michel Boehler
p. 569-570

Texte intégral

1A la suite des deux premiers fascicules à caractère généraliste (« Guide de l’histoire locale » et « Des outils pour l’histoire de l’Alsace »), la collection « Alsace-Histoire », à présent bien rodée, propose une série d’études sur la mesure. Indispensable à tout historien, la démarche qui consiste à mesurer le temps, estimer les distances et les superficies, jauger les volumes, apprécier la valeur et le pouvoir d’achat des monnaies, revêtait une grande importance pour nos ancêtres soucieux de se repérer, même approximativement dans le temps comme dans l’espace et de connaître les mécanismes spatio-temporels que leur imposait leur environnement quotidien.

2Après la présentation des repères fondamentaux – alternance du jour et de la nuit et de la succession des saisons –, notre étude aborde les divers instruments de mesure utilisés au fil du temps – la clepsydre et le sablier, le cadran solaire et l’horloge – avant de répertorier avec les concordances qui s’imposent, les types de calendriers en usage, qu’ils soient lunaires (le calendrier musulman), luni-solaire (le calendrier hébraïque) ou solaires (les calendriers julien, grégorien, républicain). Profondément enracinés dans les réalités quotidiennes, nos anciens perçoivent et vivent le temps au rythme des fêtes liturgiques et des travaux des champs, tandis que les saisons leur proposent des thérapies à base de plantes médicinales et d’une alimentation saine, tout en indiquant les moments propices pour la purge, la saignée et le bain ; émaillés de proverbes et de maximes, les calendriers populaires reflètent certes l’état des connaissances médicales à une époque donnée, mais ils révèlent également l’univers des croyances dans lesquelles le sacré et le surnaturel le disputent à l’utilitaire.

3Tout en s’appuyant sur les compétences éclairées du général Jean-Paul Bailliard, qui signe ce troisième fascicule, il s’agit, une fois encore, d’une étude fruit d’un travail d’équipe de plus d’une année. La préoccupation première n’a pas été de reproduire des ouvrages déjà publiés ni de ratisser les sites internet à la portée de tout un chacun, mais de proposer au lecteur, de la façon la plus succincte et la plus plaisante possible, des informations qui lui seront utiles dans la conduite de ses propres recherches.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Michel Boehler, « La mesure du temps et la pratique du calendrier en Alsace hier et aujourd’hui : Troisième fascicule de la collection Alsace Histoire », Revue d’Alsace, 136 | 2010, 569-570.

Référence électronique

Jean-Michel Boehler, « La mesure du temps et la pratique du calendrier en Alsace hier et aujourd’hui : Troisième fascicule de la collection Alsace Histoire », Revue d’Alsace [En ligne], 136 | 2010, mis en ligne le 01 octobre 2010, consulté le 26 mars 2017. URL : http://alsace.revues.org/404 ; DOI : 10.4000/alsace.404

Haut de page

Auteur

Jean-Michel Boehler

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page