Navigation – Plan du site
La fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace
Relations transfrontalières

La Zeitschrift für die Geschichte des Oberrheins

François Igersheim
p. 555-558

Texte intégral

Inhaltsverzeichnis der Zeitschrift für die Geschichte des Oberrheins Band 158 (2010)

1Table des matières

Dieter Geuenich

Die Alemannen in der „Völkerwanderung“

1

Frank Wagner

Maßfamilie und Maßsippe. Zu den räumlichen Verhältnissen im älteren Getreidemaßwesen, insbesondere am Oberrhein

17

Knut Görich

Fürstenstreit und Friedensstiftung vor dem Aufbruch Konrads III. zum Kreuzzug

117

Gabriela Signori

Memoria in der Stadt. Die Basler Anniversarbücher (13.-15. Jahrhundert)

137

Josef Rest

Das Dedikationsexemplar der Rhapsodie des Conrad Celtesfür König Maximilian I.

159

Hermann Baumeister

Gauthier Lud, Martin Waldseemüller und Matthias Ringmann, die Urheber der ersten modernen Ptolemäus-Ausgabe mit einem Weltatlas und Taufpaten Amerikas

175

Zdzisław Pietrzyk

Die Ausstrahlung Straßburgs im Zeitalter des Humanismus. Peregrinatio academica aus der polnisch-litauischen Republik und die Hohe Schule Johannes Sturms im 16. und 17. Jahrhundert

193

Fabian Brändle

Augustin Güntzers Irrungen und Wirrungen. Ein schweres Elsässer Handwerkerleben im 17. Jahrhundert

241

Sven Externbrink

Quel Carnaval mon Dieu ... Ein unbekannter Brief von Elisabeth Charlotte von der Pfalz an Ezechiel Spanheim anlässlich des Todes der Königin Sophie Charlotte von Preußen (1705)

259

Ralf Richard Wagner

Schwetzingen – die Sommerhauptstadt der Kurpfalz

273

Simone Kunz

Die Miniaturporträts im Florentiner Kabinett von Schloss Favorite Traditionelle und zukunftweisende Elemente höfischer Erziehung

285

Wolf Geck

Jakob Friedrich Autenrieth (1829 - 1908) Als „Sozialist“ im Offenburger Kreisgefängnis

309

Detlev Fischer

Juristenbegegnungen zwischen Freiburg und Karlsruhe ein rechtshistorischer Rückblick

343

Monika Pohl

Der badische Reformismus und die Juden im Krisenjahr 1919. Ein Beitrag zur politischen Kultur in der Weimarer Republik

365

Hans Fenske

Die pfälzische NSDAP in den letzten Jahren der Weimarer Republik

407

Ansbert Baumann

Zwischen „größter Wertschätzung“ und Suspendierung. Das kurze Wirken des Mathematikers Robert Sauer an der TH Karlsruhe

425

Gerhard Neumeier

Rudolf Plank 1886–1973: Pionier der Kältetechnik in Deutschland

447

Martin Furtwängler

So viel Anfang war nie. Die Verfassungen der Länder Baden, Württemberg-Baden und Württemberg-Hohenzollern

479

Sebastian Parzer

Der Aufbau europäischer Städtepartnerschaften in den beiden Nachkriegsjahrzehnten am Beispiel von Mannheim

503

Michael Kitzing

Alex Möller: Generaldirektor, Parlamentarier, Minister Eine Würdigung anlässlich des 25. Todestages

513

Heinz Pfefferle

Nachruf auf Uwe Uffelmann

539

Zeitschrift für die Geschichte des Oberrheins de l’année 2009

2La table des matières de la Zeitschrift für die Geschichte des Oberrheins de l’année 2009 est parue dans la RA 2009 : on pourra s’y reporter. Parcourons en les articles qui retiendront plus particulièrement l’attention de l’historien de l’Alsace.

3Un article de Liliane Châtelet-Lange « Das emblematische Tagebuch eines sonderbaren Patrioten » analyse un manuscrit illustré conservé à la bibliothèque nationale de Strasbourg, le MS 2750, qui relate les malheurs du temps dus à la guerre de Trente Ans (1620-1630). Il s’agit d’une chronique dont l’auteur, resté anonyme, est originaire du Palatinat et s’est réfugié à Strasbourg. Mais l’importance de ce manuscrit vient de ses quelques 200 illustrations anonymes, le plus souvent de petites vignettes, légendées, dont quelques exemplaires sont reproduits dans la revue. Une étude approfondie permet à Mme Châtelet-Lange de les attribuer à Friedrich Brentel (1580-1651), peintre et graveur qui a passé la plus grande partie de sa vie à Strasbourg.

4Les articles regroupés sous le titre « Baden auf der Weg in die Moderne 1800-1850 » reproduisant les contributions faites au cours d’ateliers de l’Assemblée de la Commission historique du Bade-Wurtemberg de 2008. Parmi elles relevons l’étude consacrée aux réformes institutionnelles des églises et confessions badoises au début du XIXe siècle, toutes assujetties à la tutelle de l’Etat : luthériennes et réformées, réunies en 1821 en une « Union » ; catholique avec l’institution par la bulle Provida solersque en 1821 de l’archidiocèse de Fribourg-en-Brisgau constitué de l’ancien diocèse de Constance et de parties des diocèses de Mayence, Worms, Wurtzbourg et Strasbourg, juive enfin avec la création d’un Conseil supérieur des Israélites de Bade, alors pourtant qu’est refusé jusqu’en 1862, l’égalité des sujets juifs avec les autres sujets badois (Udo Wennemuth). Deux études biographiques sont consacrées à des hommes politiques badois, le ministre Nebenius (Rainer Bruning), et le professeur Karl von Rotteck de Fribourg, dont l’influence, due à son œuvre d’historien et de publiciste s’est étendue aux cercles informés de la bourgeoisie censitaire alsacienne. Rotteck, l’un des principaux auteurs du « Staatslexikon » défend une « monarchie selon la Charte », soit une monarchie constitutionnelle, et s’oppose aux partisans de la Prusse et aux républicains. Il est l’auteur de la formule « Ich will lieber Freiheit ohne Einheit als Einheit ohne Freiheit » : un « orléaniste badois » en somme (Christian Würtz) ! Enfin, une étude sur « les débuts des sociaux-démocrates au Landtag badois 1891-1904, la préhistoire du « Grossblock » présente un intérêt direct pour l’histoire politique alsacienne. Les socialistes badois ont été des « tuteurs » précieux de la jeune socialdémocratie strasbourgeoise et alsacienne, jouissant en particulier de l’appui de la presse de Geck d’Offenbourg : son « Volksfreund » a été avant « la Freie Presse » un organe du socialisme strasbourgeois, et Jean Martin de Mulhouse y a fait son apprentissage de journaliste socialiste. Mais c’est surtout leur alliance électorale avec les Démocrates en 1904, inspirée par le député Ludwig Frank et qualifiée de « Grossblock » qui inspira la Socialdémocratie alsacienne, qui les imitera en 1911 et 1912, pour leur alliance avec les Libéraux et Démocrates alsaciens aux élections au Landtag et au Reichstag.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Igersheim, « La Zeitschrift für die Geschichte des Oberrheins », Revue d’Alsace, 136 | 2010, 555-558.

Référence électronique

François Igersheim, « La Zeitschrift für die Geschichte des Oberrheins », Revue d’Alsace [En ligne], 136 | 2010, mis en ligne le 01 octobre 2010, consulté le 29 avril 2017. URL : http://alsace.revues.org/406 ; DOI : 10.4000/alsace.406

Haut de page

Auteur

François Igersheim

Professeur émérite, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page