Navigation – Plan du site
Comptes rendus
XIXe - XXe siècles

Epp (René), 1940

Editions Hirlé, 383 p., 2008
Claude Muller
p. 512-513
Référence(s) :

Epp (René), 1940, Editions Hirlé, 383 p., 2008

Texte intégral

1La retraite constitue-t-elle un âge d’or dans la production littéraire ou historique des professeurs émérites ? Le chanoine René Epp, spécialiste de l’histoire contemporaine, nous avait gratifié d’un triptyque : L’enfer sur terre. Prêtres et religieux internés et déportés par les nazis (1940-1945) ; L’Église d’Alsace sous l’oppression nazie (1940-1945), parus tous deux en 2000 ; suivis de La terreur nazie en Alsace (1940-1945), publiée en 2002. Les trois ouvrages avaient suscité des comptes rendus appuyés dans la Revue d’Alsace (2001, p. 349-350 et 2003, p. 366-367).

2René Epp nous propose aujourd’hui un épais volume, sobrement intitulé 1940, avec en couverture Charles de Gaulle, plutôt que Philippe Pétain. L’auteur avait treize ans en 1940. Il précise dans l’introduction : « Mes souvenirs de l’Occupation sont restés vivaces et intacts. Je me rappelle de mémoire tous les faits personnels que je rapporte et la plupart des événements politiques et militaires me sont présents comme s’ils s’étaient passés hier. » Faut-il aussi préciser que la famille Epp, après la défaite de la France en 1940, choisit de rester dans le Limousin et de ne pas rentrer en Alsace ? Et que le chanoine est président départemental pour le Bas-Rhin des PRAF-GERAL (Patriotes réfractaires à l’annexion de fait - Groupement des expulsés et des réfugiés d’Alsace et de Lorraine) ?

3Ces jalons posés ne veulent pas signifier un parti pris ou une vision particulière du conflit. Depuis longtemps, René Epp est un historien connu et reconnu pour son objectivité scientifique. Le but de son travail est clairement affirmé : « Je voudrais que cet ouvrage permette aux populations d’Alsace et de Moselle de mieux connaître le sort qui a été celui des Français de « l’intérieur », en zone occupée ou en zone libre. Parallèlement, le livre devrait mieux renseigner les habitants des autres régions de France sur le drame qu’a vécu la population des trois départements de l’Est, Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle de 1940 à 1945. »

4La partie « alsatique » ne comprend donc, stricto sensu, que trois chapitres sur vingt-quatre (table des matières, p. 356-357). Mais en fait elle sourde partout ailleurs. Et surtout la lecture des vingt-et-un autres chapitres permet de mieux comprendre le grand chambardement lié à la seconde guerre mondiale et la difficulté pour les Alsaciens de renouer avec les fils de leur histoire, au lendemain du conflit, Germain Muller avait, en son temps tout compris. « Enfin redde m’r nimm devun » signifiait qu’il fallait oublier tout cela. Quelques soixante années plus tard, René Epp réussit à nous présenter de manière dépassionnée, cette terrible époque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Muller, « Epp (René), 1940 », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 512-513.

Référence électronique

Claude Muller, « Epp (René), 1940 », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 01 mai 2017. URL : http://alsace.revues.org/461

Haut de page

Auteur

Claude Muller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page