Navigation – Plan du site
Les premières sociétés d'histoire et d'archéologie en Alsace de 1799 à 1914

1855 : Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace

Bernadette Schnitzler
p. 32-35

Texte intégral

Buts de la Société

1Depuis sa création et malgré les vicissitudes de l’histoire, la Société œuvre en faveur de la protection du patrimoine archéologique et architectural de l’Alsace. Au XIXe et au début du XXe siècle, elle est intervenue de façon très active, y compris financièrement, dans la restauration et la consolidation des ruines médiévales et a joué un rôle de premier plan dans l’organisation des fouilles archéologiques dans toute la région. Avec le développement de services patrimoniaux de l’Etat, puis des collectivités territoriales, elle est devenue un interlocuteur privilégié pour la défense du patrimoine architectural régional.

2Cette action est relayée par la présence de plusieurs de ses membres au sein de la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites et de la Commission des Sites de la Ville de Strasbourg.

Date de création

35 décembre 1855 à la Préfecture du Bas-Rhin, à l’initiative conjointe du préfet Stanislas Migneret et de l’archiviste Louis Spach. Reconnue d’utilité publique par décret impérial en 1865.

Historique rapide de la Société

4Créée pour assurer la préservation et l’étude du patrimoine archéologique et architectural de l’Alsace, la Société pour la conservation des monuments historiques a assuré dès 1855 cette mission au niveau régional grâce à un vaste réseau de correspondants dans toute l’Alsace au cours du Second Empire, puis au temps du Reichsland entre 1870 et 1918. Son action a été relayée et amplifiée par la création progressive de nombreux services patrimoniaux à la fin du XIXe et au XXe siècle, services avec lesquels la Société a toujours entretenu une étroite collaboration. Elle a donné naissance également au début du XXe siècle à de nombreuses sociétés locales, en particulier bas-rhinoises, qui lui étaient affiliées et qui ont repris ses objectifs au niveau de leur canton ou arrondissement.

Le chanoine Alexandre Straub président de la SCMHA de 1874 à 1891.

Le chanoine Alexandre Straub président de la SCMHA de 1874 à 1891.

5Cette mission de préservation du patrimoine régional passait aussi par la sauvegarde d’innombrables témoignages archéologiques, architecturaux et artistiques qui ont été collectés dès les années 1860 et réunis dans un musée. Presqu’entièrement détruites lors du siège de Strasbourg en 1870, ces collections ont été rapidement reconstituées grâce à une importante activité de fouilles archéologiques. Après diverses pérégrinations, le musée de la Société a été installé dans les sous-sols du Palais Rohan à Strasbourg en 1896 et ouvert au public. Les travaux et publications des professeurs allemands Rudolf Henning et Johannes Ficker, puis l’intense activité archéologique et scientifique de Robert Forrer, archéologue et savant suisse qui en est le conservateur de 1909 à 1939, ont assuré un rayonnement très large au musée dès le début du XXe siècle. Les collections de la Société ont été déposées ou données progressivement aux divers musées de la Ville de Strasbourg : le fonds le plus riche a donné naissance au Musée Archéologique en 1946, mais de nombreuses collections sont présentées aussi, aujourd’hui encore, au Musée de l’Œuvre Notre-Dame, au Musée Historique, au Musée des Arts décoratifs et, pour une part moins importante, au Musée Alsacien.

Le chanoine Léon Dacheux, président de 1900 à 1908.

Le chanoine Léon Dacheux, président de 1900 à 1908.

6Les Bulletins (1855 à 1936), puis les Anzeiger für Elsässische Altertumskunde (1909-1939) qui deviennent à partir de 1946 les Cahiers d’Archéologie et d’Histoire d’Alsace, puis les Cahiers Alsaciens d’Archéologie, d’Art et d’Histoire constituent, grâce à une politique de publication de bon niveau scientifique, ininterrompue depuis 1856, une source documentaire majeure pour la connaissance du patrimoine archéologique et monumental régional.

Le chanoine Joseph Gass, président de 1932 à 1940

Le chanoine Joseph Gass, président de 1932 à 1940

Les Présidents de la SCMHA

71855-1873 : Louis Spach, archiviste et historien ; 1873-1874 : Charles Frédéric Eissen, homme politique ; 1874-1891 : Alexandre Straub, chanoine, historien et archéologue ; 1892-1900 : Léon Dacheux, chanoine ; 1900-1908 : Gustave Keller, chanoine et historien ; 1909-1913 : Anselme Laugel, homme politique ; 1913-1919 : Eugène Muller, chanoine et homme politique ; 1919-1928 : Anselme Laugel ; 1928-1932 : Christian Pfister, historien, recteur de Strasbourg ; 1932-1940 : Joseph Albert Gass, chanoine et historien ; 1940-1944 : Paul Wernert, archéologue ; 1947 à 1960 : Ernest Wickersheimer, administrateur de la BNUS ; 1960-1972 : René Metz, chanoine, professeur de théologie ; 1973-1985 : Robert Will, architecte et historien d’art ; depuis 1986 : Guy Bronner, docteur en médecine et archéologue.

Ernest Wickersheimer, président 1960-1972

Ernest Wickersheimer, président 1960-1972

Activités proposées

8Le programme d’activités de la Société s’articule autour de quatre pôles majeurs :

La défense et l’étude du patrimoine

9La Société est représentée dans plusieurs commissions importantes, dont la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites, et intervient auprès des instances compétentes pour la protection du patrimoine monumental régional. Elle procède également à des interventions de terrain ponctuelles (fouilles, relevés de monuments…).

Les conférences

10Un cycle de conférences est organisé chaque année pour faire découvrir au grand public les multiples facettes de l’archéologie, de l’architecture et de l’art et mettre en valeur les nombreux courants d’influence qui ont marqué la création artistique alsacienne tout au long des siècles. Ces conférences ont lieu le troisième lundi de chaque mois d’octobre à avril.

Les visites et voyages

11Les membres de la Société sont régulièrement conviés à des sorties pour découvrir – ou redécouvrir à la suite de travaux ou de restaurations – les sites et édifices des villes et villages de la région. Des sorties pédestres ont également été organisées ces dernières années avec des circuits-découverte des ruines de châteaux et d’abbayes.

12Des excursions d’une journée sont également proposées pour visiter expositions, sites archéologiques, musées ou monuments des régions frontalières voisines.

Robert Will, président de 1973 à 1985

Robert Will, président de 1973 à 1985

Les publications

13La Société publie depuis sa création un bulletin annuel, dont la collection est devenue une source inépuisable d’informations sur le patrimoine archéologique et monumental régional. Les Cahiers Alsaciens d’Archéologie, d’Art et d’Histoire paraissent chaque fin d’année et comportent de nombreuses études sur les découvertes archéologiques nouvelles (de la Préhistoire à la fin du Moyen Âge), les monuments en cours d’étude ou de restauration, l’histoire de l’art (sculpture, peinture, arts décoratifs) en Alsace. Des échanges de publications sont effectués avec des universités et organismes de recherche dans 26 pays (CEE, CEI, Amérique du Nord et du Sud).

Contact

14Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace

15Palais Rohan
2, place du Château
67000 Strasbourg

16Tél. : 03 88 52 50 11
Mail : relations@monuments-alsace.com
Site : www.monuments-alsace.com

Haut de page

Table des illustrations

Titre Le chanoine Alexandre Straub président de la SCMHA de 1874 à 1891.
URL http://alsace.revues.org/docannexe/image/666/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
Titre Le chanoine Léon Dacheux, président de 1900 à 1908.
URL http://alsace.revues.org/docannexe/image/666/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 112k
Titre Le chanoine Joseph Gass, président de 1932 à 1940
URL http://alsace.revues.org/docannexe/image/666/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 220k
Titre Ernest Wickersheimer, président 1960-1972
URL http://alsace.revues.org/docannexe/image/666/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 356k
Titre Robert Will, président de 1973 à 1985
URL http://alsace.revues.org/docannexe/image/666/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 396k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernadette Schnitzler, « 1855 : Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace », Revue d’Alsace, 135 | 2009, 32-35.

Référence électronique

Bernadette Schnitzler, « 1855 : Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace », Revue d’Alsace [En ligne], 135 | 2009, mis en ligne le 01 octobre 2012, consulté le 24 avril 2017. URL : http://alsace.revues.org/666 ; DOI : 10.4000/alsace.666

Haut de page

Auteur

Bernadette Schnitzler

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page