Navigation – Plan du site
Comptes rendus
Instruments de travail

Epp (René), Figures du catholicisme en Alsace 1789-1965

Strasbourg, format 16/24 cm, Editions Coprur, 2007, 430 p., ISBN 10 : 2-84208-153-6, ISBN 13 : 978-284208-153-6
Jean-Pierre Kintz
p. 541-542
Référence(s) :

Epp (René), Figures du catholicisme en Alsace 1789-1965, Strasbourg, format 16/24 cm, Editions Coprur, 430 p., ISBN 10 : 2-84208-153-6, ISBN 13 : 978-284208-153-6, 2007

Texte intégral

1Point n’est besoin de présenter l’abbé René Epp, professeur émérite de la Faculté de théologie catholique de l’Université Marc Bloch de Strasbourg. Cet historien spécialiste de l’époque contemporaine a apporté sa contribution à plusieurs ouvrages dont l’Histoire de l’Eglise catholique en Alsace, paru en 2003 ou le volume sur l’Alsace, Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine qu’il a pratiquement co-dirigé avec Bernard Vogler. Il est également auteur de nombreuses notices parues dans le Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne (NDBA). Il nous présente ici une galerie de cent portraits et l’on pourrait volontiers qualifier cet ouvrage de « dictionnaire raisonné du catholicisme alsacien ». Comme le souligne, en effet, Mgr. Joseph Doré dans la préface, l’auteur évoque des évêques témoins de leur temps et des prêtres à l’activité débordante, mais aussi des laïcs engagés dans l’Eglise et le monde. Contrairement au NDBA, qui s’est ouvert aux vivants, les derniers archevêques de Strasbourg (Mgr Brand et Mgr Doré) ne sont pas présentés dans ce livre. Pour le lecteur non initié, l’abbé Epp retrace dans l’avant-propos et l’introduction l’histoire événementielle de l’Eglise catholique depuis la période révolutionnaire. Pour attirer l’attention sur l’originalité du cadre géographique du diocèse (deux départements) l’éditeur a repris la carte cantonale de l’Alsace qui figure à la page 593 de l’Histoire de l’Eglise d’Alsace. Nous aurions préféré le choix d’une carte précisant les limites des structures religieuses (doyennés par exemple).

2Il ne nous est pas possible de présenter la centaine de biographies. Citons un paragraphe de l’avant propos rédigé par l’auteur :

3« Figurent donc dans notre étude : évêques, vicaires généraux, responsables de services diocésains, chanoines, curés de paroisse, vicaires, fondateurs ou fondatrices de congrégations religieuses, missionnaires, mystiques, martyrs pour la foi, prédicateurs, théologiens, philosophes, historiens, supérieurs de grand séminaire, directeurs de petits séminaires ou de collèges, professeurs, érudits, conservateurs de bibliothèque, publicistes, journalistes, musicologues, hommes politiques, députés, syndicalistes, laïcs engagés dans des œuvres diverses… ».

4Ce choix certes malaisé s’avère fructueux et heureux. Il illustre le rôle pastoral, culturel, social et politique du clergé alsacien sans oublier certaines personnalités de la société civile ou politique attachées aux valeurs du christianisme (Emile Keller, Louis Paul de Leusse, Alfred Oberkirch, Ernest Thielé, Henri Meck, Pierre Pflimlin…). Auteur d’un ouvrage sur l’Enfer sur terre, prêtres religieux d’Alsace internés et déportés par les nazis (en 2000), l’abbé Epp ne pouvait oublier les victimes de la nazification (Georges Bornert, Léon Buhr, François Xavier Scherer décédé à Dachau, Joseph Stamm…). On sera moins étonné de constater, comme pour le NDBA, que les femmes sont moins bien présentes. On peut néanmoins citer Madeleine Louise Humann (mystique, philosophe, éducatrice, p. 106-109), Dorothée Adèle de Glaubitz (le sanitaire et le social, p. 144-146), Elisabeth Eppinger, mère Alphonse-Marie (la visite et le soins des gens à domicile)…

5Soulignons quelques éléments originaux de ce livre. En dessous du patronyme et des prénoms de la personne (et des années de sa vie), l’auteur a défini un trait particulier de celle-ci. Pour Charles Auguste Hanauer (1828-1908), nous lisons ainsi « conservateur de bibliothèque, une tradition dans le clergé alsacien » (p. 195) ou pour Mgr Ruch (1873-1945), « nous jurons à toi seule, Alsace, fidélité… Nous ne voulons servir que Dieu et la France » (p. 299-303). Chronologie, glossaire (p. 407-414) et bibliographie constituent la dernière partie de cet admirable dictionnaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Kintz, « Epp (René), Figures du catholicisme en Alsace 1789-1965 », Revue d’Alsace, 133 | 2007, 541-542.

Référence électronique

Jean-Pierre Kintz, « Epp (René), Figures du catholicisme en Alsace 1789-1965 », Revue d’Alsace [En ligne], 133 | 2007, mis en ligne le 01 mai 2011, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://alsace.revues.org/694

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Kintz

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page