Navigation – Plan du site
Dossier: les reconstructions d'après-guerre en Alsace

Une reconstruction controversée : l’église Saint-Arbogast de Herrlisheim (1945-1972)

A controversial reconstruction operation: the Saint-Arbogast church in Herrlisheim (1945-1972)
Ein umstrittener Wiederaufbau: die Kirche Sankt-Arbogast in Herrlisheim (1945-1972)
Jokine Wehbé
p. 207-228

Résumés

L’ancienne église Saint-Arbogast de Herrlisheim (Bas-Rhin) avait été construite au XVIIIe siècle et partiellement classée monument historique en 1932. Le sanctuaire avait été gravement endommagé par la Seconde Guerre mondiale. Après 1945, il fut d’abord question de le reconstruire à l’identique. En 1972, on édifia finalement à sa place une nouvelle église de style moderne affirmé, réalisation de l’architecte en chef des monuments historiques Bertrand Monnet et de l’architecte des bâtiments de France Fernand Guri. Quatre phases de projet peuvent être distinguées entre ces deux dates ; elles témoignent de l’évolution de la position des acteurs (municipalité, clergé, service des monuments historiques et services de la reconstruction) et du renouvellement de l’art sacré. L’église actuelle est un édifice monumental d’un grand intérêt architectural sur le point d’être labellisé « Patrimoine du XXe siècle ».

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2019.

Plan

De l’édification à la patrimonialisation (1789-1945)
Restaurer ou reconstruire ? (1945-1970)
Le renouvellement de l’art sacré
La nouvelle église
Entre passé et avenir

Aperçu du texte

La commune de Herrlisheim, dans le Bas-Rhin, est située à une vingtaine de kilomètres au nord de Strasbourg et compte de nos jours quelque 5 000 habitants, bien plus que les 1 578 âmes qui en 1789 ont vu se terminer le chantier de l’église paroissiale Saint-Arbogast. Si l’on compare cette ancienne église néoclassique, partiellement classée et largement détruite en 1945 (fig. 1), à celle des années 1960, d’une modernité affirmée (fig. 2 et 3), on peut se demander comment s’est produit un tel renversement architectural. Consacrée en 1970, soit 25 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, la nouvelle église de Herrlisheim est un des derniers édifices cultuels réalisés dans le cadre de la Reconstruction. De 1945 à 1968, sa reconstruction fut l’objet de quatre projets : le premier dû à un architecte local, les trois autres dessinés par Bertrand Monnet, architecte en chef des monuments historiques (ACMH), et Fernand Guri, architecte des bâtiments de France (ABF). Les différentes ori...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jokine Wehbé, « Une reconstruction controversée : l’église Saint-Arbogast de Herrlisheim (1945-1972) », Revue d’Alsace, 142 | 2016, 207-228.

Référence électronique

Jokine Wehbé, « Une reconstruction controversée : l’église Saint-Arbogast de Herrlisheim (1945-1972) », Revue d’Alsace [En ligne], 142 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://alsace.revues.org/2416 ; DOI : 10.4000/alsace.2416

Haut de page

Auteur

Jokine Wehbé

architecte DE, ENSAS

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page