Navigation – Plan du site
Compte rendus
Les périodes de l'histoire
Moyen Age et Renaissance

Treffeisen (Jürgen) et Busch (Jörg W.), Die Urkunden der Stadt Neuenburg am Rhein, Bd. 1

Stadt Neuenburg am Rhein, 2014, 533 p.
Olivier Richard
p. 445-446
Référence(s) :

Treffeisen (Jürgen) et Busch (Jörg W.), Die Urkunden der Stadt Neuenburg am Rhein, Bd. 1, Stadt Neuenburg am Rhein, 2014, 533 p.

Texte intégral

1La petite ville de Neuenburg am Rhein, située sur le fleuve, dans le Brisgau, déploie beaucoup d’activités pour faire connaître et entretenir son histoire, afin de compenser, en quelque sorte, l’absence complète de vestiges bâtis de la ville du Moyen Âge, qui fut plusieurs fois détruite. Le patrimoine médiéval de Neuenburg est uniquement archivistique, et la municipalité, il y a plus de vingt ans, a entrepris de le rendre accessible. Ce volume est le premier résultat de ces efforts. Il représente un pari, celui qu’un recueil de régestes, donc d’analyses de chartes médiévales, peut s’adresser à un public plus large que les spécialistes et érudits auxquels les Urkundenbücher sont généralement exclusivement destinés.

2C’est pourquoi ce volume est divisé en deux parties. Dans la première, Jürgen Treffeisen, archiviste au Generallandesarchiv de Karlsruhe, propose une introduction historique d’une grosse centaine de pages, présentant l’histoire des origines de la ville, centrée sur les ducs de Zähringen, qui en furent les fondateurs et restent aujourd’hui encore intimement associés à l’identité de la ville (qui s’intitule « Zähringerstadt Neuenburg »). Cette présentation est d’une grande clarté, accessible à tous, et explique aussi bien le déroulement des événements que les instruments du pouvoir des ducs à Neuenburg, château et droit urbain (p. 103-108). Elle est agrémentée de belles illustrations – ainsi que de très bons encadrés. On regrettera, comme souvent dans les ouvrages allemands, l’absence d’une carte situant Neuenburg dans la région, mais aussi que cette partie historique ne porte que sur la période de la fondation de la ville, et pas jusqu’à 1350, comme les régestes qui la suivent.

3En effet, la seconde partie, réalisée par Jürgen Treffeisen et Jörg Busch (Francfort), propose 396 régestes de documents datés de 1185 à 1350 (la période de 1351 à 1415 sera l’objet d’un autre volume, le reste du XVe siècle d’une plateforme numérique). Ont été retenues seulement les chartes stricto sensu, c’est-à-dire les écrits respectant certaines formes, avec des marques d’authentification et un contenu de nature juridique : les lettres, livres ou autres actes n’y figurent donc pas. Ces chartes proviennent des archives de Neuenburg mais les auteurs sont allés également les chercher dans de très nombreux autres lieux, dont beaucoup en Alsace. Chaque régeste est rédigé dans un allemand actuel volontairement simple. Les publications où ces chartes sont décrites ou éditées sont systématiquement indiquées, de même que l’endroit où l’original est conservé, mais malheureusement pas la cote sous laquelle on peut le trouver. Dans la mesure où les cotes ont souvent changé depuis les éditions ou les Urkundenbücher du XIXe ou du début du XXe siècle, cela ne facilite pas la tâche des personnes qui voudront aller consulter ces documents. En revanche, les index de lieux, de personnes et de matière sont faits avec un grand soin et seront très utiles aux chercheurs ou aux curieux.

4Ils montrent notamment que les liens unissant Neuenburg à l’Alsace actuelle étaient très étroits. En 1236, son Schultheiss figure en deuxième place de la liste des témoins d’une charte émise par la ville Mulhouse (no6). Au XIVe siècle, Neuenburg fait souvent partie des paix publiques ou des ligues dont le cœur est en Alsace, par exemple en 1338 et 1345 contre Armleder (no330, 362), et le Magistrat de la ville est parfois sollicité comme arbitre de conflits en Alsace (no316).

5En plus de sa destination première, orientée vers la population de la ville, ce volume est donc d’un grand intérêt pour tous ceux qui s’intéressent à la région du Rhin supérieur au Moyen Âge.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Richard, « Treffeisen (Jürgen) et Busch (Jörg W.), Die Urkunden der Stadt Neuenburg am Rhein, Bd. 1 », Revue d’Alsace, 142 | 2016, 445-446.

Référence électronique

Olivier Richard, « Treffeisen (Jürgen) et Busch (Jörg W.), Die Urkunden der Stadt Neuenburg am Rhein, Bd. 1 », Revue d’Alsace [En ligne], 142 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2016, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://alsace.revues.org/2446

Haut de page

Auteur

Olivier Richard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page