Navigation – Plan du site
Mélanges

Mémoires Frank : l’étonnant destin d’un témoignage historique de deux grands médecins liés à l’Alsace

The Frank papers: the uncommon destiny of a historical document written by two famous doctors in connection with Alsace
Memoiren der Franks: das erstaunliche Schicksal eines historischen Zeugnisses von zwei großen Medizinern, die dem Elsass verbunden waren
Philippe Edel
p. 337-356

Résumés

La mémoire des migrants perdure rarement dans leur pays d’origine. C’est le cas du professeur de médecine Jean Pierre Frank, petit-fils d’un fournisseur des armées originaire d’Alsace, qui fit une brillante carrière académique dans de prestigieuses universités d’Allemagne, d’Italie et de Russie et devint célèbre au début du XIXe siècle comme pionnier de l’hygiène publique. Son fils Joseph, également médecin et universitaire, rédigea leurs mémoires qui constituent un remarquable témoignage historique sur les pratiques médicales et sur la vie sociale et culturelle en Europe pendant près d’un siècle. Strasbourg y est cité à plusieurs reprises. Rédigé en français, langue internationale par excellence à l’époque, ce volumineux manuscrit – près de 3 500 pages – n’a paradoxalement jamais été publié dans sa version originale, alors que d’importants chapitres l’ont été au XXe siècle et au début du XXIe siècle en allemand, anglais, italien, polonais, lituanien. Ce document présente pourtant un réel intérêt, notamment pour l’Alsace avec laquelle les Frank ont entretenu des liens singuliers.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2019.

Plan

Jean Pierre, Joseph, Christiane… et Louis Frank
Une notoriété toujours visible
Liens des Frank avec Strasbourg et l’Alsace
Périples et péripéties du manuscrit
Les Mémoires paraissent… en traduction

Aperçu du texte

Dans la première moitié du XIXe siècle, le médecin et professeur d’université Joseph Frank rédige ses Mémoires et ceux de son père, Jean Pierre Frank, également médecin et universitaire, célèbre à l’époque en Europe comme pionnier de la santé publique. Totalisant près de 3 500 pages, ce volumineux manuscrit constitue un remarquable témoignage historique sur les pratiques médicales et la vie sociale et culturelle en Europe pendant près d’un siècle, entre 1745 et 1842, à travers les observations et anecdotes de ces deux médecins qui allient carrière professorale et vie errante. S’y croisent tant des hommes des arts et lettres – Balzac, Beethoven, Haydn, Stendhal – que de pouvoir – notamment les trois empereurs Alexandre, François II, Napoléon. Certains ont pu analyser ce texte comme un vaste récit de voyage. Écrits en français et conservés à la section des manuscrits de la Bibliothèque de l’Université de Vilnius (Lituanie), les Mémoires n’ont jamais été publiés dans leur version origi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Edel, « Mémoires Frank : l’étonnant destin d’un témoignage historique de deux grands médecins liés à l’Alsace », Revue d’Alsace, 142 | 2016, 337-356.

Référence électronique

Philippe Edel, « Mémoires Frank : l’étonnant destin d’un témoignage historique de deux grands médecins liés à l’Alsace », Revue d’Alsace [En ligne], 142 | 2016, mis en ligne le 01 octobre 2019, consulté le 27 juin 2017. URL : http://alsace.revues.org/2543 ; DOI : 10.4000/alsace.2543

Haut de page

Auteur

Philippe Edel

Président du Cercle d’histoire Alsace-Lituanie

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page